Éducation au futur

Éducation au futur

Les dernières statistiques de l’ANRT au sujet de l’évolution de la téléphonie mobile et Internet au Maroc sont dans la lignée de l’évolution des dernières années.

Si l’on rapporte les chiffres à la population, soit environ 36 millions, les ratios mesurant le taux de pénétration des nouvelles technologies sont effarants : 85% pour Internet et presque 140% pour le mobile. Ces chiffres vont certainement augmenter encore notamment avec la 5G qui arrive. Et c’est en grande partie grâce à cette large expansion des technologies que le Maroc a pu surmonter la situation complexe et difficile imposée pendant plusieurs mois par la conjoncture sanitaire.

Mais ce n’est pas tout. Dans les décennies qui viennent, les opérateurs télécoms seront inévitablement un acteur central dans beaucoup de domaines névralgiques et vitaux à commencer par l’éducation. Il sera de plus en plus difficilement concevable qu’une école, un lycée ou un campus ne soient pas connectés au haut débit, ou encore que des enseignants et des élèves ne maîtrisent pas parfaitement les nouvelles technologies.

Plus que ça. Les opérateurs télécoms à travers le monde préparent eux aussi et déjà leur business du futur car en plus de leur prestation classique, la voix, la connexion et les plateformes, ils deviendront une partie prenante du processus d’apprentissage à travers le contenu.

Cela pourrait s’avérer plus gratifiant et plus rentable que de vendre de la minute.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *