EditorialUne

Essaimage

11.200 projets contractualisés en 2023, 10.000 en 2022, 40.000 emplois créés en tout.

Le programme Forsa a visiblement accroché les jeunes qui ont été plus de 300.000 à postuler pour obtenir les aides, subventions et autres avantages prévus dans le programme. Le nombre 10.000 ou 11.000 peut, aux yeux de certains, sembler limité en comparaison avec le niveau des attentes et le nombre de jeunes porteurs de projets qui ont besoin de soutien public.

Mais ce sont déjà 212 millions qui sont injectés directement par l’État à raison de 10.000 DH par projet au titre de la subvention auxquels viennent se rajouter les prêts préférentiels pouvant atteindre 100.000 DH.

Mais au-delà de l’apport financier, ce type de programme apporte surtout un état d’esprit et une démarche qui peuvent et doivent être démultipliés par ailleurs. Les acteurs territoriaux, les opérateurs du secteur privé, les associations professionnelles et/ou sectorielles peuvent s’inspirer du modèle pour initier des programmes similaires. Quelques grands groupes de la place, aussi bien publics que privés, ont déjà ouvert cette voie. Mais l’implication des acteurs autres que l’État est encore insuffisante. Pourtant, au-delà du caractère citoyen de la démarche, en contribuant à l’essaimage des projets, surtout portés par les jeunes, les entreprises privées peuvent servir indirectement leur propre business à travers la construction d’écosystèmes diversifiés et performants.

Articles similaires

ActualitéUne

8ème semaine nationale de l’artisanat : La Maison de l’artisan et Barid Al Maghrib renforcent leur partenariat

Soutenir la compétitivité des acteurs de l’artisanat, tel est l’objet des deux...

EconomieUne

Grâce à ses atouts riches et diversifiés : Le Nord mise sur le tourisme multidimensionnel

La ville du détroit est promise à un bel avenir dans ce...

AutomobileUne

La nouvelle Kia citadine conjugue modernité et audace

La nouvelle Kia Picanto débarque sur le marché marocain. Disponible à partir...

EconomieUne

Efficacité énergétique dans l’industrie : La deuxième phase du projet AEEIM de l’ONUDI lancée

Cette nouvelle étape se distingue par la mise à disposition d’une offre...