970x250

Hécatombe

Hécatombe

La guerre des routes fait encore des victimes dans notre pays.

Malheureusement, la saison estivale qui connaît une augmentation exponentielle du trafic routier rend le risque encore plus important. C’est ce qui est arrivé dans la région de Khouribga où un accident tragique a coûté la vie à une vingtaine de personnes et fait de nombreux blessés. Alors que l’année 2020 avait connu une certaine baisse du bilan des victimes en raison des restrictions sanitaires et du couvre-feu, le nombre des morts et des blessés graves semble aujourd’hui repartir à la hausse. Les chiffres sont édifiants.

Vingt personnes sont décédées et 2.244 autres ont été blessées, dont 76 dans un état grave, suite à 1.577 accidents de la circulation survenus dans le périmètre urbain durant la semaine allant du 8 au 14 août courant. Ces chiffres ne prennent en considération que les victimes dans le périmètre urbain. C’est donc une véritable hécatombe à laquelle nous assistons tous. Sommes-nous condamnés à vivre chaque année des accidents routiers tragiques avec des milliers de morts et autant de blessés graves ?

Au cours des dernières années, le code de la route a été changé, des radars ont été installés, mais les résultats peinent toujours à suivre. Cependant, l’élément humain reste la première cause dans les accidents les plus meurtriers. C’est la raison pour laquelle il faut rendre les sanctions plus dissuasives. Il faut aussi miser sur la sensibilisation encore et toujours.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.