L engagement du Maroc dans une phase accélérée de normalisation du fonctionnement des institutions et de consécration de la primauté du droit est sérieux et irréversible.

L engagement du Maroc dans une phase accélérée de normalisation du fonctionnement des institutions et de consécration de la primauté du droit est sérieux et irréversible.

L’engagement du Maroc dans une phase accélérée de normalisation du fonctionnement des institutions et de consécration de la primauté du droit est sérieux et irréversible. Et cet engagement est porté par la plus haute autorité du pays, le Souverain. Ceux qui en doutaient encore ont eu la preuve, si besoin en est, avec la nomination récente des walis et gouverneurs. C’est bien la première fois qu’une telle opération est menée, et conformément à ce qui est stipulé dans la nouvelle Constitution, dans un esprit de concertation. Une pierre de plus dans l’édifice et un bon point à l’actif de notre pays. Maintenant, de tels acquis doivent être consolidés et préservés. Le ministère de l’intérieur et surtout les agents de l’autorité territoriale, walis et gouverneurs entre autres, doivent eux aussi opérer un changement de mentalité. Un agent d’autorité ne rend pas seulement et exclusivement compte à son ministre de tutelle mais au gouvernement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *