La majorité se déchire

La majorité se déchire

L’on croyait que la confrontation au sein de la majorité se limitait à deux hommes, à savoir Hamid Chabat, secrétaire général de l’Istiqlal, et Abdelilah Benkirane, chef de gouvernement et secrétaire général du PJD.

Le clash entre le numéro un du gouvernement et Karim Ghellab, président de la Chambre des représentants, jeudi en plein public, montre bien que la situation est beaucoup plus compliquée.

D’abord parce que ce clash intervient à un moment où l’on espérait encore que l’Istiqlal et le PJD pourront régler leurs différends.

Ensuite et compte tenu des propos, plus au moins graves tenus par Ghellab vis-à-vis de Benkirane concernant notamment la lenteur du travail législatif et le rôle de l’Exécutif dans cette lenteur, la crise au sein de la majorité risque d’évoluer vers une crise entre deux institutions, à savoir le gouvernement et le Parlement. Ceci montre bel et bien que la majorité est en train de se déchirer et que la cohabitation entre ses composantes devient plus difficile.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *