Editorial

Petit bonjour

Pourquoi les chanteurs de raï frappent-ils leurs femmes ? Un vrai mystère. Après Khaled, voilà Mami qui s’y met. Ils cognent fort les mecs. Ils passent indifféremment de la chanson d’amour exaltée à la raclée physique inspirée. Avec le même rythme, le même entrain et la même mélodie. Eux, ils frappent comme des sourds et les nanas reprennent en chœur: «Ya raïe, ya raïe, ya raïeuuuu, il me fait mal ce con.» Souvent, ça finit devant un juge dubitatif qui n’a jamais fait l’effort de saisir les aspects frappants de cette musique. Mettez-moi ce sauvage contondant hors d’état de nuire ! Non Monsieur, s’il vous plaît, je suis un artiste arabe cultivé. Si je frappe la moukère, c’est à cause de la cause palestinienne. Quoi. La cause quoi ? Palestinienne, Monsieur. Nous sommes traumatisés, Monsieur, alors on frappe pour passer nos nerfs. Le juge dévisse. Dites-moi pourquoi vous avez volé le sac de la dame ? Non Monsieur, moi, je n’ai volé personne, j’ai juste frappé ma femme qui ne l’a pas volé. Oui, mais tu as mis le feu au bus avec tes copains. Non Monsieur, moi, je suis un artiste arabe raffiné, je ne fais pas de politique. Je défends la cause palestinienne, je corrige la Fatma. C’est tout. Vous savez Monsieur le juge, il est très difficile d’être un Arabe à cause de la cause palestinienne. Alors ce sont les femmes qui prennent. C’est naturel.

Articles similaires

EditorialUne

Realpolitik

A l’instar de ses homologues espagnole et américaine, la classe politique britannique...

Editorial

Aveu d’incapacité ?

Un parti politique qui choisit le format de la lettre ouverte au...

Editorial

Facteur travail

Comme pour tous les secteurs productifs, la performance du secteur agricole est...

EditorialUne

L’objectif et les moyens

On y est ! Le gouvernement vient de mettre en marche progressivement...