Editorial

Petit bonjour

Bush va renforcer la présence militaire américaine en Irak. Plus 20 000 soldats. Tout le monde s’attendait à un retrait progressif des Américains, lui, il fait le contraire. Aux orties le rapport Baker ! Chez nous, certains défilent pour dénoncer l’exécution de Saddam Hussein dans des conditions lamentables – un assassinat politique. Je ne sais pas pourquoi ils n’ont pas manifesté avant. Peut-être avaient-ils peur d’être moins que 1 000 marcheurs. L’honneur est sauf, ils étaient 1 000. Les Arabes peuvent redresser la tête, et retrouver leur fierté ancestrale. La clameur des marcheurs marocains a ébranlé les occupants de l’Irak et envoyé un message clair à l’expansionnisme messianique des chiites : vous avez votre Ali, nous, nous avons, désormais, notre Hussein. Saddam, mais Hussein quand même. Un dictateur certes, mais mort dignement face aux quolibets. «Moqtada ! Moqtada !», hurlaient ses bourreaux. «Saddam ! Saddam !» s’époumonaient nos marcheurs du dimanche. Au bout du compte ni Ali ni Hussein ne font l’affaire. Il y a un truc qui fait masse.

Articles similaires

EditorialUne

Volume et valeur

Avec des arrivées de près de 7,4 millions de touristes enregistrées à...

Editorial

Décrochage

50.000 enfants en âge de scolarité mais qui étaient en dehors de...

EditorialUne

Je crie donc je suis

Certains élus n’ont visiblement pas encore compris qu’à l’image du Maroc qui...

EditorialUne

Appels d’air

Un des effets induits connus des programmes sociaux est leur propension à...