Editorial

Petit bonjour

Le gouvernement est sauvé. Selon la météo, il va pleuvoir à partir de ce mercredi. Auparavant, un député islamiste du PJD avait mis –certainement de bonne foi – l’absence de pluies sur le dos des ministres en délicatesse avec la prière – un des cinq piliers de l’Islam, comme chacun sait. Maintenant, nous, on veut des noms. Les impies sont-ils des technocrates? Si oui, quelle filière ? Ponts et Chaussées ou Centrale ? Sont-ils des technos «customisés» politiciens ?  Auquel cas, quel est le parti qui abrite ces mécréants reconditionnés ou repeints? L’Istiqlal ou l’USFP ? Dans un cas, on serait étonné; dans l’autre on serait surpris. Ou l’inverse, d’ailleurs. Sont-ils RNI ou MP ? Peu importe. Sont-ils PPS ? Il n’y en a qu’un, au grand dam des camarades qui sont généralement peu portés sur la chose. Alors, qui ? Abdeljabar Kastalani, le député PJD en question – arborant un joli nom de lycée de province oubliée ou de maison de jeunes de banlieue en marge de la périphérie – n’a pas été plus loin dans la prophétie. Sinon, on aurait eu droit à une liste détaillée. Un ascenseur pour l’échafaud. Un Schindler, bien sûr.

Articles similaires

Editorial

Filières archaïques

En l’espace d’une année, les universités publiques marocaines ont doublé le nombre...

EditorialUne

Obsolescence accélérée

L’offre du Maroc en matière d’hydrogène vert illustre parfaitement la vitesse en...

EditorialUne

Refaire le monde

En septembre prochain, la communauté internationale entamera un processus crucial qui aura...

Editorial

Révolution de l’emploi

Lors de son dernier passage chez les conseillers, pour sa séance mensuelle...