Prise d otage

Prise d otage

L’échange ou le clash entre le chef de gouvernement et le président de la Chambre des représentants menacent aujourd’hui de devenir une véritable crise au sein de la crise de la majorité que tout le monde connaît et suit depuis des mois. Le PJD, par le biais de son secrétariat général, a réagi à cet incident promettant de donner une suite au Parlement à ce dossier sur un ton relativement menaçant.

Ceci veut dire que le parti de Istiqlal (PI) devra également réagir par solidarité avec le président de la première Chambre qui est également membre du comité exécutif de l’Istiqlal mais également pour ne pas laisser le PJD marquer des points toujours dans le cadre du bras de fer qui oppose les deux partis depuis des mois. Plus globalement, la confrontation entre le PJD et le PI a donc trouvé un nouveau champ de bataille.

Après le gouvernement dont le rythme de réalisations peine à trouver une bonne cadence, c’est le Parlement
qui est menacé d’être pris en otage.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *