EditorialUne

Realpolitik

© D.R

A l’instar de ses homologues espagnole et américaine, la classe politique britannique a fini par se rendre à l’évidence que ce que propose aujourd’hui le Maroc pour ses provinces du Sud est la seule voie viable et sérieuse.

En atteste la longue liste de députés britanniques signataires de la lettre adressée au Foreign Office l’invitant à officialiser une prise de position claire en faveur de la proposition marocaine qu’ils qualifient comme étant la plus réaliste et la plus pragmatique. Dans leur correspondance, les élus britanniques en donnent pour preuve ce qu’ils ont pu eux-mêmes constater sur le terrain lors de visites qui, reconnaissent-ils explicitement, «leur ont ouvert les yeux» sur la réalité de ce que fait le Maroc concrètement pour ses provinces du Sud en termes de projets de développement. Mais au delà, les députés britanniques mettent le dossier dans une perspective plus large, non dénuée de pragmatisme, en le liant à deux éléments qu’ils jugent majeurs. Le premier n’est autre que la menace terroriste et le grand banditisme qui se répand dans les confins de la ceinture sahélienne avec l’appui avéré et établi de groupes dont fait partie le Polisario qui agit à partir de ses camps implantés en territoire algérien. C’est là un fait documenté et de notoriété publique.
Le deuxième élément majeur mis en avant par l’argumentaire des élus britanniques est l’importance des potentialités économiques et notamment énergétiques que présentent les provinces du Sud grâce aux programmes et projets mis en marche par le Maroc.
La lucidité des élus britanniques, connus pour leur pragmatisme et réalisme politique, fera certainement des émules ailleurs, notamment en Europe…

Articles similaires

ActualitéUne

En application des Hautes Instructions Royales, M. Akhannouch préside une réunion consacrée au recensement général de la population

Mobilisation générale pour la réussite du Recensement général. En application des Hautes...

ActualitéUne

Une réunion mercredi du Conseil de gouvernement

Un Conseil de gouvernement se tiendra mercredi sous la présidence du chef...