Réinventer l emploi

Réinventer l emploi

Les chiffres de l’emploi et du chômage mettent en exergue un des paradoxes du Maroc. D’un côté, le pays est un chantier à ciel ouvert, les besoins de ressources dans les secteurs sociaux comme l’éducation et la santé sont importants, les entreprises et des secteurs entiers souffrent depuis des années d’un manque cruel en bras, en compétences et en profils. De l’autre, on retrouve des milliers de jeunes, diplômés ou non, à la recherche de travail et de gagne-pain dans la dignité.

Pourtant, parfois il suffit de peu pour faire la meilleure jonction entre l’offre et la demande. En lançant le concept d’une nouvelle profession libérale, à savoir le conseiller agricole, le ministère de l’agriculture procède à une démonstration grandeur nature des nouvelles approches que nous devons désormais appliquer.

Pour faire de notre agriculture un secteur moderne, à la pointe et rentable, les exploitants, petits et grands, ont besoin d’être encadrés et conseillés par des spécialistes.

D’un autre côté, l’Etat ne peut plus et ne doit plus assurer à lui seul cette fonction d’assistance. En revanche, des milliers de jeunes sont prêts à s’y investir d’autant plus que le métier repose presque totalement sur leur matière grise et leurs connaissances.

Des schémas de ce genre, on peut en dupliquer à volonté et dans tous les secteurs d’activité, notamment dans le tourisme, les services publics, l’enseignement, le transport… Et tout le monde y sera gagnant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *