Relégation

Relégation

L’indice MSCI du Maroc vient d’être relégué par Morgan Stanley Capital international de la catégorie des marchés émergents à la catégorie des marchés frontières.

C’est donc un nouveau signe qui confirme les difficultés économiques du pays. Mais cette dégradation en elle-même est à nuancer. D’abord parce que le Maroc jouera les premiers rôles dans la nouvelle catégorie, alors qu’il était comme un figurant dans la première.

Ensuite, une relégation n’est jamais une fatalité si les responsables tirent les conclusions de la décision du MSCI. Maintenant, il ne faut pas se leurrer.

Une rétrogradation reste une rétrogradation provoquée par des problèmes économiques devenus chroniques au Maroc au fil des années.

D’ailleurs, pour justifier cette décision, Morgan Stanley Capital affirme que la crise de liquidité n’a montré aucun signe de redressement depuis un bout de temps déjà. Le Royaume doit donc travailler au plus vite à inverser la tendance.

A défaut, d’autres relégations beaucoup plus graves suivront, sachant que les institutions internationales sont aux aguets…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *