EditorialUne

Subtilités statistiques

© D.R

Dans la dernière note du HCP sur le marché de l’emploi au Maroc au titre de 2023, le chiffre de 13%, représentant le taux de chômage, a focalisé l’attention et les débats.

Pourtant, d’autres chiffres et indicateurs, quand ils sont mis croisés, interpellent et appellent bien plus de questionnements. Il y est indiqué par exemple qu’en 2023, l’économie aurait perdu 209.000 emplois non rémunérés. Sur ce volume, 190.000 sont signalés en milieu rural et ont de fortes chances d’être reliés à l’agriculture. Une hypothèse qui se retrouve confortée puisque la note du HCP évalue la perte d’emploi dans l’agriculture à quelque 202.000 postes presque autant que les emplois non rémunérés.

D’un autre côté, la même note, qui se base sur une enquête menée auprès d’un échantillon, parle de la création de 59.000 emplois rémunérés. La CNSS, elle, comptabilise dans ses registres 316.000 nouveaux salariés en 2023 qui sont dûment déclarés et non pas estimés. Si à ceux-là, on n’ajoute que les 30.000 nouveaux postes créés dans l’administration publique, on atteint le chiffre de 346.000 emplois rémunérés. En étendant l’analyse à l’auto-emploi, aux indépendants et aux recrutements des entreprises publiques, la barre des 400.000 nouveaux emplois est largement dépassée. Comme quoi, on peut tout faire dire à une statistique…

Articles similaires

ActualitéUne

Vidéo/SIAM. La recherche & l’innovation, des solutions incontournables pour le développement de l’agriculture

La recherche agricole se présente comme un allié incontournable dans le contexte...

ActualitéUne

Impôts : le 30 avril, dernier délai pour la déclaration des revenus Professionnels

La Direction Générale des Impôts (DGI) rappelle aux contribuables titulaires de revenus...

EconomieUne

Préventica souffle sa 10ème bougie en mai

150 exposants nationaux et internationaux y sont attendus