Emploi

Savoir flairer les bonnes pistes quand :
* L’entreprise peut proposer jusqu’à 25% du salaire actuel du candidat.
* Elle propose un salaire en deçà de la rémunération actuelle du candidat mais avec à la clé moins de stress, plus stabilité et une visibilité à long terme.
Avoir le bon comportement
La rémunération devra être abordée à la fin de l’entretien.
Le candidat aura ainsi pris le temps de bien cerner le poste et les missions qui s’y rattachent.
Il devra avoir les bons arguments pour faire pencher la balance à son avantage.
Le candidat ne doit pas demander quel budget est alloué au poste mais négocier plutôt en fonction de son salaire précédent.
(Avec la collaboration de Mme Ikram Sefiani, cabinet Idoine)

Articles similaires

Marché de l’emploi: La CGEM et l’Université Al Akhawayn examinent les moyens de promouvoir le potentiel de la Génération Z

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et l’Université Al Akhawayn...

Mobilité professionnelle : Près de 200 travailleurs marocains iront en Espagne d’ici juin

Le Maroc et l’Espagne sont déterminés à mettre en place des projets...

Laâyoune : Le paramédical formé aux bonnes pratiques professionnelles

Un séminaire de formation en faveur du personnel paramédical relevant de la...

La santé des employés au cœur des priorités

« Ces dernières années, la santé est également devenue une question centrale...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus