970x250

Agirh accélère son développement en Afrique

Agirh accélère son développement en Afrique

L’éditeur du logiciel Agirh, filiale de Ténor Group, accélère sa stratégie de déploiement de sa solution de gestion des ressources humaines en Afrique. Il faut dire que l’éditeur marocain a investi massivement dans la R&D pour localiser et se conformer à la règlementation de la paie et des RH des pays du continent africain. Après la crise sanitaire due à la Covid-19, l’entreprise a choisi de dupliquer son modèle de réussite sur le marché marocain au continent africain.

La filiale de Ténor Group a déjà déployé sa solution auprès de 460 entreprises dont 30% font partie du top 500 du Maroc. «Pour accélérer notre présence en Afrique, nous avons localisé notre solution pour se conformer à la règlementation de la paie et des RH en vigueur dans les pays cibles et ce tout en concluant des partenariats avec des intégrateurs et des entreprises spécialisées dans les SIRH pour une meilleure proximité avec nos prospects et nos clients potentiels», explique, à ce titre, Issam Mitar, directeur général adjoint d’AGIRH.

Concrètement, le travail de proximité s’accompagne par l’implication de terrain à travers le sponsoring de plusieurs évènements liés aux RH et le transfert de savoir-faire aux partenaires locaux. L’objectif étant de réussir le conseil des prospects et des clients dans le cadre de la démarche de digitalisation de la gestion de leur capital humain. L’exercice n’est pas simple car certains pays du continent ont encore un accès limité à l’Internet haut débit. Dans plusieurs pays tout est à faire…. Mais l’éditeur a déjà son réseau de partenaires dans bien d’autres pour ne citer que la Tunisie, le Cameroun, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la République de la Guinée-Conakry et la Guinée Bissau, le Sénégal, la Gambie, le Togo et le Mali…

Dans la foulée, AGIRH a publié récemment son ebook dédié aux bonnes pratiques pour mieux gérer la transformation digitale en ressources humaines. L’outil fait le point sur plusieurs défis, notamment le télétravail, le management à distance, les enjeux de la sécurité et la protection des données personnelles, la refonte des espaces de travail, l’accélération de l’adoption de SRIH, la formation sur le numérique ainsi que l’adoption du smart working. La fidélisation du capital humain étant au cœur des priorités.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *