Anapec : 118.308 insertions dans le milieu professionnel en 2019

Anapec :  118.308 insertions dans le milieu professionnel en 2019

Plus de 118.000 chercheurs d’emploi ont été insérés dans le milieu professionnel dans le cadre des programmes de promotion de l’emploi salarié « IDMAJ » et « TAHFIZ », pilotés par l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC).

L’annonce a été faite par Abdelmounaïm Madani, directeur de l’Agence  à l’occasion de la tenue de son conseil d’administration vendredi 10 juillet.  

M. Madani a relevé qu’en 2019, 118.308 insertions ont été réalisées dans le cadre de ces deux programmes, marquant ainsi un dépassement des objectifs fixés pour 2019 (125%) et une progression de 9% comparé à 2018. Concernant le programme « IDMAJ », 108.800 insertions ont été réalisées en 2019, dont 15.268 inscrites dans le cadre du placement à l’international (soit plus de 6% comparé à 2018). Concernant le programme « TAHFIZ », le directeur de l’ANAPEC a noté que les protocoles de bénéfice de ce programme déposés et validés au niveau de l’Agence ont bénéficié à 9.508 personnes et 3.290 entreprises.

De même, il a relevé qu’au titre de l’année 2019, quelque 120.600 chercheurs d’emploi ont bénéficié d’entretiens de positionnement, 78.500 jeunes d’ateliers de recherche d’emploi et près de 7.200 entreprises du dispositif de contrats d’insertion améliorés. Abordant la répartition par secteurs d’activité, le responsable a indiqué que le secteur de l’automobile reste le premier pourvoyeur d’emplois (31%), suivi des nouvelles technologies d’information et de communication notamment avec les offres récurrentes pour les téléopérateurs (12%).

Par ailleurs, le secteur de l’agriculture, sylviculture et pêche occupe la 4ème place mais son besoin reste dominé par les profils peu qualifiés. Concernant les projets d’auto-emploi, M. Madani a mis en avant le lancement d’une mission relative à l’enrichissement de l’offre des services “auto-emploi” au profit des porteurs de projets du monde rural et l’élaboration des termes de références pour son adaptation aux besoins des porteurs de projets migrants régularisés.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *