Communication via le son – Le podcast à l’heure du confinement: une opportunité ?

Communication via le son – Le podcast à l’heure du confinement: une opportunité ?

Les domaines du podcast sont multiples selon les objectifs de l’entreprise. Communication interne, externe, de crise, événementielle, marque employeur ou de marque, le concept sera adapté à travers les contenus qu’il portera.

Une situation exceptionnelle peut enclencher de nouveaux réflexes managériaux. Le podcast qui date des années 2000 tire sa dénomination du journaliste britannique Ben Hammersley qui a contracté en fait deux termes, à savoir iPod et Broadcast. L’engouement est radical dans le monde. L’entreprise l’intègre également dans son marketing et dans sa RSE. Au Maroc, le concept n’est pas fréquent. Le post-Covid-19 changera t-il la donne ?

Le podcast se développe mondialement. Il a été porté, dès les années 2000, par iPod. Face à des populations de plus en plus assaillies par les informations, le message audio prend de l’ampleur. Les grandes entreprises commencent à développer du contenu pour le convertir en son, soit pour transmettre des messages à leur collaborateur, soit pour entretenir l’image de l’entreprise.

La communication interne se trouve facilitée grâce à cet outil. Au Maroc, le Crédit Agricole vient d’inaugurer ce nouveau concept à travers sa propre radio en ligne !
C’est depuis 18 mois déjà que Mohamed Karim Benkhmis a développé Corpodium Podcast.

Le concept s’est fait connaître à travers ses 71 émissions. Les invités venus du monde entier (France, Canada, Suisse, Luxembourg, Dubaï, Gabon, Côte d’Ivoire, Sénégal, Congo, Etats-Unis, Royaume-Uni…) témoignent de leurs actions entrepreneuriales. L’idée étant de mettre l’accent sur l’innovation. Un podcast au Maroc et en Algérie avait également été lancé, pour aider les personnes au chômage à être plus visibles auprès des DRH. Cinq émissions ont été développées depuis le démarrage. Au fil des essais sur le marché marocain, l’idée a été, donc, d’orienter les podcasts vers l’entreprise dans un objectif marketing ou RSE selon les objectifs retenus par le prestataire.

Aujourd’hui, «les responsables en entreprise qui étaient au début réfractaires commencent à comprendre la valeur ajoutée d’un tel média», explique le porteur du concept. Pour lui, «la force d’une voix peut bousculer les habitudes du corporate». La valeur ajoutée du Brand Content (contenu relatif à la marque) est la voix qu’il donne à la marque ou à l’entreprise. Jolie Miller, directrice de la stratégie de contenu chez LinkedIn Learning, affirmait, justement, que «le marketing de contenu est appréciable dans sa capacité de changer la vie des gens pour une seconde, un jour ou à jamais». Concrètement et au regard des grandes entreprises et multinationales, le studio indépendant, spécialisé de la confection de podcast et de Brand Content, permet d’accompagner les départements des ressources humaines ou marketing le plus généralement. En pareil temps de confinement, les arguments sont doubles, à savoir pour positionner l’entreprise en termes de responsabilité sociale d’entreprise (RSE) ou de fidélisation de la marque.
Il faut dire que les domaines du podcast sont multiples selon les objectifs de l’entreprise. Communication interne, externe, de crise, événementielle, marque employeur ou de marque, le concept sera adapté à travers les contenus qu’il portera. L’adaptation du contenu est importante. Il devra se faire entre le prestataire et le département adéquat au sein de l’entreprise. L’accompagnement en communication est nécessaire à ce niveau car l’artisan de podcast devra retravailler les contenus au niveau du studio pour les rendre plus aguicheurs et plus valorisants pour l’image de l’entreprise.
Il s’agit d’un véritable travail en tandem.

Une définition, des origines…

Le podcast est un contenu audio numérique que l’on peut écouter n’importe où, n’importe quand, grâce à la technologie du flux RSS. L’origine de l’appellation revient au journaliste britannique Ben Hammersley et renvoie à la contraction d’iPod et Broadcast. L’article paru sur The Guardian date de 2004. Dès l’année suivante, le 28 juin 2005, Apple s’appropriera le terme et le rend grand public en l’introduisant dans la version 4.9 de son logiciel iTunes, permettant la synchronisation avec l’iPod. Le communiqué de presse l’annonçait ainsi : Apple Takes Podcasting Mainstream. Si à l’époque, 3.000 podcasts étaient disponibles, ils sont dénombrés, en mars 2020, à plus de 900.000 (mars 2020).

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *