Compétition au travail : Source de conflits ou levier de motivation ?

Compétition au travail : Source de conflits ou levier de motivation ?

 Deux collègues aspirent à un même poste, deux nouveaux employés cherchent à attirer l’attention du chef de département, deux membres d’un comité veulent mener le groupe à une conclusion différente, etc. La compétition est omniprésente dans l’environnement de travail et exprime un fort besoin de considération.

Cependant, les manifestations de la compétition ne sont pas toujours saines. Il arrive souvent qu’elles soient source de conflits. Comment faire pour maintenir, dans les équipes, une dimension constructive de la rivalité afin que celle-ci ne dévie pas vers un climat de travail malsain, voire destructeur? Le phénomène étant naturel et donc inévitable.

Il faut d’abord accepter le fait que la compétition est essentielle à la vie et à son épanouissement. Elle fait partie intégrante, en effet, des ingrédients nécessaires à la survie de l’individu et elle est une expression directe et naturelle. Une fois ce principe admis, il reste à s’inspirer des ingrédients de la compétition saine basée sur l’estime, la recherche d’excellence, la liberté et la responsabilité, ce qui crée des conditions interpersonnelles favorables à toute l’organisation.
Dans certains cas, la collaboration s’impose!
Lorsque les intérêts d’une personne sont en contradiction avec ceux d’une autre, cela mène à une compétition. Ces deux personnes se placent en rivalité car elles cherchent à acquérir les mêmes ressources. Il arrive souvent, lorsque la situation semble nous inviter à la compétition, que la rivalité ne soit pas la meilleure option disponible. Dans bien des cas, la collaboration ou la concertation donne de meilleurs résultats pour chaque personne impliquée. Comment pouvez-vous donc instaurer des conditions favorables à une solution non compétitive dans votre milieu professionnel ?
La compétition doit être saine.

Selon certains dirigeants, la compétition entre employés est une source de motivation. Mais dans une perspective à long terme, il est préférable de centrer toutes les idées dans un projet commun, pour que chacun de son côté puisse s’appuyer sur l’énergie de l’ensemble pour développer ses propres talents.

Dans le cas où il n’y a de mérite possible que pour une seule personne, il est plus intéressant de construire une synergie afin d’éviter la destruction. Pour ce faire, il est important de créer un climat sain en instaurant des règles entre les membres de l’équipe et en désignant un médiateur ; un rôle incarné en général par le chef d’équipe.
La collaboration favorise, parfois, une meilleure ambiance et un aboutissement plus efficace au travail, comparaison faite aux résultats que peut entraîner la compétition.

Par Alexandra Montant
DG de ReKrute.com

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *