970x250

Compétition intellectuelle : Coup d’envoi de l’opération Ingénieuses 2022

Compétition intellectuelle  : Coup d’envoi de l’opération  Ingénieuses 2022

La Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CDEFI) vient d’annoncer le lancement de l’événement Ingénieuses 2022.

Toutes les femmes et élèves issus d’Écoles françaises d’ingénieur•e•s pourront déposer, d’ici le 8 mars, leur candidature. L’événement Ingénieuses vise à récompenser l’engagement des écoles d’ingénieur•e•s et de ses étudiants et lauréats dans diverses actions. Déjà l’événement met en avant la mixité, la promotion du métier d’ingénieure auprès des jeunes femmes, la lutte contre les idées reçues, les stéréotypes de genre et contre toutes formes de violences à l’égard des femmes. Pour rappel, en 2021, l’opération avait recueilli 130 candidatures et projet ; ce qui traduit une forte mobilisation des écoles. En 2022, lors de la cérémonie Ingénieuses qui aura lieu le 19 mai, neuf prix seront décernés. Le premier, baptisé «Prix de l’école la plus engagée», se situe dans la catégorie administration et est doté d’une valeur de 500 euros.

Le prix de l’école la plus engagée – catégorie association de l’école – sera, aussi, doté d’une valeur de 500 euros. Le prix du projet le plus original offre également une récompense d’une valeur de 500 euros. Le prix spécial du jury a été aussi doté d’une valeur de 500 euros. Le prix Cap Ingénieuses sera attribué à un projet détenteur du label du même nom et d’une valeur de 1.000 euros. Deux prix de la femme ingénieure d’une valeur de 500 euros chacun sont prévus à l’issue de la compétition. Le prix de l’élève-ingénieure France d’une valeur de 1.000 euros. Le prix de l’élève-ingénieure Maghreb d’une valeur de 500 euros.

La lauréate sera invitée à Paris pour assister à la cérémonie de remise des prix. «Sont éligibles à déposer un projet ou une candidature les écoles d’ingénieur•e•s accréditées par la Commission des titres d’ingénieur (CTI), les femmes ingénieures en activité, les élèves-ingénieures en formation au sein d’une école d’ingénieur•e•s accréditée par la CTI ainsi que les élèves-ingénieures en formation au sein d’une école d’ingénieur•e•s membre de l’Agence universitaire de la francophonie dans les pays du Maghreb», précisent les responsables. Le jury se réunira fin mars-début avril prochains afin de nominer écoles, femmes et élèves à l’issue des délibérations.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.