Conditions de travail pendant le confinement : 56% des cadres sont actuellement en télétravail selon ReKrute.com

Conditions de travail pendant le confinement : 56% des cadres sont actuellement en télétravail selon ReKrute.com

33% des cadres en télétravail n’ont pas d’espace bureau, ce qui pourrait influer sur leur productivité et la qualité de leur travail.

Mesurer l’impact du télétravail sur les entreprises pendant le Covid-19 et la perception de ce mode de travail par les cadres. C’est l’exercice auquel s’est livré le site ReKrute dans sa récente enquête sur les conditions de travail des cadres pendant le confinement. Parmi les 1.778 cadres de tous niveaux d’expériences confondus qui ont répondu au questionnaire, il ressort que 56% des salariés interrogés sont en télétravail pendant le confinement.

6% des cadres sont en congé sans solde

Dans son enquête, le site de recrutement dévoile que 24% des cadres interrogés travaillent toujours du bureau, 6% sont en congé payé et 6% malheureusement en congé sans solde. Par âge, 48,61% des cadres en télétravail sont des jeunes entre 25 et 34 ans et 66% de ceux en congé sans solde sont ces mêmes jeunes.
En termes de moyens, les résultats de l’enquête révèlent que 42% des cadres en télétravail utilisent le matériel informatique de leurs entreprises contre 19% qui travaillent avec leur propre matériel. De plus, 20% des personnes questionnées travaillent avec le téléphone de leur entreprise alors que 19% font usage de leur propre téléphone pour accomplir leur mission. Cette enquête souligne également que 33% des cadres en télétravail n’ont pas d’espace bureau, ce qui pourrait influer sur leur productivité et la qualité de leur travail.

60% des cadres font des réunions de reporting

L’enquête du site de recrutement fait ressortir que 60% des cadres en télétravail font fréquemment des réunions de reporting avec leurs managers, équipes, clients et partenaires. De même, 25% des cadres font des réunions exceptionnellement et 15% ne le font pas. Dans ce sens, 68,14% des cadres qui font des réunions estiment qu’elles sont plus efficaces alors que 31,86% pensent qu’elles ne le sont pas sachant que 57% ont déclaré qu’ils rencontrent des problèmes techniques pendant ces réunions à distance.

Les jeunes cadres plus à l’aise au télétravail

Sur le plan de la productivité, il s’avère que 54% des cadres pensent qu’ils sont productifs en télétravail. En revanche, 14% des personnes soumises au questionnaire estiment qu’ils ne sont pas productifs. Par profil, il semblerait que les jeunes ayant entre 25 et 34 ans sont les plus à l’aise avec le télétravail et attribuent une note moyenne de 3,66/5 à leur niveau de productivité. Par ailleurs, les cadres ayant 55 ans et plus se sentent moins à l’aise avec l’outil et attribuent une note moyenne de 3,2/5 à leur niveau de productivité. Et ce pour plusieurs raisons à commencer par la mauvaise connexion qui impacte la baisse de productivité en télétravail suivie par la gestion des enfants et le stress et/ou l’angoisse puis la démotivation ou l’inadaptation des outils qui arrivent en 3ème position.
En termes de chiffres, 28% des cadres en télétravail confient que leur productivité baisse à cause de la mauvaise connexion Internet et 18% déclarent une baisse de productivité à cause de la gestion des enfants à égalité avec le stress et l’angoisse.

Plus de 80% des employés de la moitié des entreprises en télétravail

50% des entreprises ont mis plus de 80% de leurs salariés en télétravail dont 25% ont mis 100%. «Près de 24% d’entreprises ont mis entre 50 et 80% de leurs salariés en télétravail contre 27% seulement qui ont mis moins de 50% de leurs employés en télétravail. Généralement, ces employés exercent des fonctions qui ne leur permettent pas de travailler à distance», relève l’enquête ajoutant qu’environ 63% des entreprises ont déployé le télétravail en quelques jours contre 15,14% seulement des entreprises qui ont mis 2 semaine ou plus, ce qui reste toujours rapide. Par secteur, le IT comporte 15% des entreprises qui ont mis en œuvre le télétravail en quelques jours, 8% font partie du secteur Education/Formation, 7% du secteur Conseils/Etudes et 16% font partie du secteur Banque/Finance.

57% des cadres  satisfaits

Selon ladite enquête, 13% des cadres sont très satisfaits du télétravail et estiment même que c’est un outil de travail extraordinaire. De plus, 41% sont satisfaits et déclarent que c’est un bon outil de travail. En revanche, 46% des cadres pensent qu’il faut l’améliorer encore, ou carrément l’éviter. Par tranche d’âge, les jeunes entre 25 et 44 ans restent les plus satisfaits du travail à distance. Les cadres plus âgés sont moins satisfaits alors que les très jeunes qui ont moins de 24 ans sont ceux qui souhaitent le plus éviter le télétravail. «Près de 15% des jeunes entre 18 et 24 ans déclarent que c’est un outil de travail à éviter contre 10% des plus âgés (55 ans ou plus) qui ont déclaré la même chose», dévoile l’enquête. Par ailleurs, 90% des Marocains souhaitent l’intégrer dans leur quotidien malgré les réticences exprimées. En temps travaillé, 43% des cadres se déclarent prêts à travailler à domicile plus de 3 jours par semaine et presque 50% estiment être prêts à le faire mais 1 ou 2 jours maximum par semaine. Toutefois, 7% seulement se déclarent ne pas être prêts à travailler à domicile.

Avantages et inconvénients

Pour 19% des cadres marocains enquêtés, le télétravail permet un gain de temps et une souplesse dans l’organisation du travail. De même, 18% des cadres confient que le télétravail permet le meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Dans le même sens, 16% estiment que la réduction du stress et de la fatigue comme un des avantages du travail à domicile. Du côté des inconvénients, 27% des cadres pensent au débordement du temps de travail sur sa vie personnelle. Selon l’enquête, 24% des personnes enquêtées ont déclaré que l’isolement est l’inconvénient qui les dérange le plus dans le télétravail et 18% ont rapporté cela au management à distance.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *