Crise sanitaire : Avec la Covid-19, des changements entrepreneuriaux positifs

Crise sanitaire  : Avec la Covid-19, des changements entrepreneuriaux positifs

Le Centre marocain pour l’innovation et l’entreprenariat social (MCISE) vient de faire l’annonce des réalisations de son incubateur Dare Inc. en 2020.

Conçu par le MCISE, l’incubateur Dare Inc. a pour objectif de soutenir des startups à fort impact économique, social ou environnemental. Ses équipes se sont donné pour mission de dynamiser l’ensemble de l’écosystème de l’entrepreneuriat au Maroc. Elles comptent mettre sur le marché un flux significatif de startups aptes à attirer des investissements nationaux et étrangers. «Dare Inc. combine plusieurs autres programmes, notamment IFA, 1000 Fikra, SHIFT, Programme de renforcement des capacités digitales pour les coopératives, Orange Corners Morocco taillés sur mesure avec ses différents partenaires pour répondre à des besoins spécifiques ainsi que le soutien financier «Innov Idea» de la Caisse Centrale de Garantie (CCG) pour les porteurs de projets/startups innovants accompagnés par le MCISE», expliquent les responsables.

Et c’est ainsi que malgré la crise sanitaire de l’année 2020, Dare Inc. a pu accompagner 309 entrepreneurs. Ils ont bénéficié de 752 sessions de coaching, 1.235 sessions de coaching en groupe et 2.819 ateliers théoriques et pratiques leur permettant d’évoluer dans le monde de l’entrepreneuriat.
La politique de l’incubateur est orientée de telle sorte à faire acquérir des compétences techniques et humaines nécessaires au développement de leur projet. Concrètement, ce sont 231 entreprises qui ont pu être suivies et accompagnées dans 33 villes du Maroc (Boujdour, Guercif, Casablanca, Oujda…) et 15 pays africains (Algérie, Tunisie, Sénégal, Bénin, RDC, Côte d’Ivoire, Mali… ).

Prises ensemble, elles ont réussi à générer plus de 11 MDH de CA durant la période d’incubation. Ces réalisations n’auraient pas pu être concrétisées sans le soutien de partenaires comme le PNUD Maroc, la Heinrich Böll Stiftung Rabat, l’Agence universitaire francophone (AUF), Afriquia, la Caisse centrale de garantie (CCG) et l’ambassade des Pays-Bas au Maroc… «À la création de Dare Inc. en 2014, nous avons commencé avec seulement 5 projets pilotes, avec pour ambition d’accompagner 50 projets en 3 ans. Aujourd’hui, nous sommes capables de soutenir plus de 200 projets par an!», précise Adnane Addioui, président du MCISE. «Les 309 bénéficiaires du programme, dont 40% sont des femmes, ont généré plus de 400 sources de revenus et d’emplois directs».

Pour rappel, le Centre marocain pour l’innovation et l’entrepreneuriat social (MCISE) est une organisation à but non lucratif dédiée au soutien des entrepreneurs sociaux avec des idées de changement systémique. Il a été créé, en 2012, par un groupe de 17 personnes animées par la même verve de changement social au Maroc. Leur mission est de dénicher des solutions innovantes correspondant à chaque défi social. Et pour avancer ensemble vers le même chemin, ils ont tous opté pour une théorie, celle du changement. Elle s’articule autour de trois axes. Le premier invite à l’inspiration. Il s’agit en fait de rendre les idées, les concepts et les croyances sur l’entrepreneuriat social accessibles aux particuliers, aux organisations, aux entreprises et au gouvernement. Le second vise à éduquer. Et pour y parvenir, il s’agira de développer du matériel pédagogique et des ressources matérielles pour les étudiants, les chercheurs, les praticiens et les professionnels qui souhaitent améliorer leurs connaissances en entrepreneuriat social. Enfin, le dernier axe vise à lancer des initiatives, des projets et des programmes qui peuvent accompagner et guider les individus et les organisations vers un avenir d’entrepreneuriat social.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *