970x250

Fez Smart Factory: Son rôle débattu à l’Université Euromed

Fez Smart Factory: Son rôle débattu à l’Université Euromed

«Fez Smart Factory» vient d’organiser, en partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI), le 10 mai 2022 au Campus de l’Université Euromed de Fès (UEMF), une rencontre sous le thème «Quel rôle de Fez Smart Factory (FSF) dans le développement de l’industrie 4.0 au Maroc ?».

Il était donc question de promotion du projet FSF auprès des industriels mais aussi de la présentation des résultats de l’enquête menée par le projet auprès des industriels.
L’objectif de l’étude étant d’identifier leurs besoins en matière d’amélioration des performances de leurs unités industrielles par le biais de l’Industrie 4.0. Pour rappel, le projet FSF d’innovation durable orientée Industrie 4.0 est développé par l’UEMF en partenariat avec le ministère de l’industrie et du commerce, le Conseil régional de Fès-Meknès, l’Agence de développement du digital (ADD), la branche Fès-Meknès de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et la société Alten Delivery Center Maroc. «Le projet FSF bénéficie du soutien du Fonds des zones industrielles durables (FONZID) mis en place dans le cadre du programme de coopération «Compact II», conclu entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement des Etats-Unis, représenté par Millennium Challenge Corporation (MCC). Le projet est doté d’un investissement de 104 millions DH, dont une contribution de l’Agence MCA-Morocco via le Fonzid à hauteur de 50% du coût du projet», rappellent les responsables.

Essentiellement, il vise deux objectifs, à savoir accompagner les industriels existants à améliorer leur compétitivité et aider les porteurs de projets et les startups à développer des unités industrielles innovantes de produits à haute valeur ajoutée et compétitifs. La complémentarité entre les deux objectifs reposant sur la mise en oeuvre des concepts de l’industrie 4.0. La démarche d’organiser un tel événement à l’Université Euromed permettra de renforcer les liens entre l’université et l’entreprise. «S’étendant sur une superficie de 11 ha (propriété de l’UEMF), le projet FSF comptera un bâtiment de 8.000 m2 qui abritera des services aux entreprises innovantes, à savoir un incubateur 4.0, un accélérateur de startups 4.0, des services d’ingénierie pour l’industrie 4.0 et des laboratoires de recherche & développement (R&D)», rapportent les porte-parole du projet.

Ce bâtiment, dont le démarrage de l’exploitation est prévu fin janvier 2023, devra abriter un espace dédié aux services sociaux (restaurant, crèche, services médicaux, transport du personnel, guichet unique, etc.) et un Business Center 4.0. Il devrait accueillir, à terme, près de 40 porteurs de projets, 30 startups, 10 sociétés d’ingénierie, 5 entités de R&D et R&T et une dizaine d’investisseurs.

A terme, le projet FSF devrait générer plus de 5 milliards DH d’investissements et plus de 5.000 emplois directs hautement qualifiés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.