970x250

Al Quaraouiyine de Fès immortalisée à l’Université d’Ottawa

Al Quaraouiyine de Fès immortalisée à l’Université d’Ottawa

Pose d’une plaque commémorative

La plus ancienne université au monde encore en activité, Al Quaraouiyine, vient de se voir rendre un bel hommage par la prestigieuse université canadienne d’Ottawa. Une célébration qui, tel que le révèle ce hub de savoir, s’inscrit dans le cadre de la commémoration cette année du «60ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Maroc et le Canada». Lors de cette célébration, le recteur et vice-chancelier de l’Université d’Ottawa, Jacques Frémont, et l’ambassadeur de SM le Roi au Canada, Souriya Otmani, ont procédé, dans l’enceinte de l’université canadienne, à la pose et au dévoilement d’une plaque commémorative en hommage à l’Université Al Quaraouiyine qui a été fondée en 859 par Fatima Al Fihriya.

A cette occasion, Mme Otmani n’a pas manqué de remercier le recteur de l’Université d’Ottawa pour «la collaboration exceptionnelle» avec la Mission diplomatique marocaine, en vue de marquer «avec éclat» les 60 ans de relations diplomatiques et de coopération multiforme, particulièrement dans le domaine de l’enseignement supérieur. «Bien que la pose de la plaque commémorative en hommage à l’Université Al Quaraouiyine soit un geste hautement symbolique, il n’en reste pas moins une référence aujourd’hui dans la capitale nationale du Canada à l’une des figures de proue du patrimoine culturel historique national et mondial, qui bénéficie comme tant d’autres édifices historiques des villes impériales marocaines, de la bienveillance toute particulière de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui fait de leur sauvegarde et de leur mise à niveau une priorité nationale”, indique la diplomate.

De son côté, le recteur et vice-chancelier de l’Université d’Ottawa s’est félicité d’accueillir «quelque 800 étudiants marocains sur les 10.000 étudiants internationaux que compte l’Université». Tel qu’il le détaille, «ce nombre est à la hausse à la faveur notamment du programme d’exonération des frais d’inscription consentis par son Université à l’intention des étudiants francophones et anglophones».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.