Big Data, IA… les nouvelles filières pour la rentrée 2021-2022

Big Data, IA… les nouvelles filières pour la rentrée 2021-2022

Les établissements d’enseignement supérieur rivalisent pour diversifier leur offre de formation

C’est la course entre les établissements supérieurs privés pour se démarquer et diversifier l’offre de formation. Face à un marché de l’emploi en pleine mutation et des familles des étudiants de plus en plus regardantes sur les choix de formation, le catalogue des formations proposées est étoffé chaque année par les directions pédagogiques. Dans ce sens, les universités prestigieuses donnent le la. La tendance depuis quelque temps est à la mutualisation des investissements et des efforts, ainsi que la promotion de la recherche et développement (R&D). C’est le cas pour les Universités Al Akhawayn et Mohammed VI Polytechnique. Pour soutenir la R&D dans le domaine financier et médical, les Universités Al Akhawayn et Mohammed VI Polytechnique mutualisent leurs efforts et lancent un Master en calcul intensif dédié à l’intelligence artificielle.

Une formation qui vient enrichir le catalogue de nouvelles formations de la rentrée 2021-2022 sur le Big Data, la transformation digitale et la Fintech. Formation de spécialistes Cette collaboration concrétise un des axes principaux du partenariat stratégique entre les deux institutions, signé en septembre 2020. La nouvelle formation capitalisera sur la puissance de calcul offerte par le supercalculateur Toubkal de l’UM6P et l’expertise des équipes des deux pôles universitaires en matière de l’IA et des High-Performance Computing (HPC), à des fins d’apprentissage profond «deep learning» et simulation numérique. Concrètement, ce Master ambitionne de former de futurs spécialistes en mesure de concevoir, élaborer et livrer des modèles IA sophistiqués à partir des Big Data pour les besoins croissants de plusieurs industries nationales. «Notre ambition est de doter le Maroc de compétences et de technologies en mesure de contribuer au développement d’un ensemble de composants de l’IA as-a-Service destinés à répondre aux besoins du secteur financier et de l’ingénierie de développement des médicaments, avant de l’étendre à d’autres secteurs d’activités», souligne le président de l’AUI, Dr. Amine Bensaid.

De son côté, Hicham El Habti, président de l’UM6P, a déclaré : «Nous sommes convaincus que l’union des forces entre Al Akhawayn et l’Université Mohammed VI Polytechnique peut apporter une grande valeur ajoutée à la formation et à la recherche scientifique au Maroc. Ce Master est une première étape parmi plusieurs autres grandes initiatives qui vont suivre prochainement». Plus de filières, plus de choix Parallèlement au Master IA, l’École d’Ingénieurs de l’AUI accueillera, à partir du mois de septembre, les promotions de trois nouvelles filières de Masters qui couvrent les spécialités de la Big Data, de la transformation digitale et de la Fintech. Cette offre répond à la dynamique du marché de l’emploi boostée par la croissance de la demande relative aux ressources qualifiées dans le domaine du digital. «Le choix de ces spécialisations de pointe s’inscrit dans la stratégie de l’Université Al Akhawayn qui vise à répondre à la dynamique du marché de l’emploi, dont le bassin lié aux profils du digital enregistre une forte pression sous l’effet du boom observé dans les chantiers liés à la transformation digitale, aussi bien au Maroc qu’à l’international», précise le doyen de l’École d’Ingénieurs d’AUI, Pr. Tajjeeddine Rachidi.

«Pour réussir sa nouvelle offre de filières de pointe, l’AUI s’appuie sur un écosystème d’entreprises et d’organismes partenaires tels que Sopra Banking Software, Attijariwafa bank, Bank Al-Maghrib et B3G en vue d’offrir à ses futurs lauréats les meilleures conditions de formation et d’insertion professionnelle», ajoute Pr. Rachidi. D’une durée de 12 mois, ces formations sont disponibles aussi bien en mode présentiel qu’à distance. Le caractère hybride de ces Masters est rendu possible grâce à l’accréditation «NECHE» (The New England Commission of Higher Education) pour l’enseignement en ligne, obtenue par l’Université Al Akhawayn en 2021.

L’accès à ces différents Masters, reconnus par l’État, est ouvert aux titulaires d’un bachelor ou d’une licence en sciences telles que les mathématiques, la physique et l’informatique. Le Centre de langues de l’AUI offrira des sessions intensives de mise à niveau pour les futurs inscrits en vue de les aider à renforcer leurs aptitudes linguistiques en anglais.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *