Cherif Bel Fekih: «La relation enseignant-étudiant est étroite à Al Akhawayn»

Cherif Bel Fekih: «La relation enseignant-étudiant est étroite à Al Akhawayn»

ALM : Après vingt ans d’existence, qu’est-ce qui distingue Al Akhawayn des autres universités ?
 

Cherif Bel Fekih : L’Université Al Akhawayn se distingue par plusieurs aspects qui en font une institution leader dans son domaine. Tout d’abord son système d’enseignement basé sur le modèle américain et qui est dispensé en anglais. Un second aspect est l’épanouissement personnel de l’étudiant à travers une vie estudiantine riche qui lui donne la possibilité de développer ses compétences d’organisation, d’innovation, de prise d’initiative, etc. Enfin l’engagement social y occupe une place importante.

Quel est le modèle d’enseignement de l’Université Al Akhawayn ?

Le modèle d’enseignement est du type dit «Liberal Arts» et donne une place importante à la formation transversale à travers un tronc commun de sciences humaines, sciences sociales, sciences exactes, langues et informatique. L’enseignement est pratique et privilégie l’application du savoir à travers des projets de recherche, des études de cas, etc. La relation enseignant-étudiant est étroite d’abord du fait du faible taux d’encadrement et de la taille moyenne des classes qui est de 19 étudiants par classe.

95% de vos universitaires intègrent le monde du travail l’année qui suit leur obtention du diplôme. Cela est dû à quoi à votre avis ?

Les recruteurs apprécient le profil du lauréat d’Al Akhawayn justement à cause des aspects dont je viens de parler. Ils trouvent des cadres qui ont les compétences requises. Le métier spécifique à l’entreprise s’apprend aisément quand la formation de base est solide. La maîtrise de l’anglais offre également un avantage compétitif certain.

L’université vient d’organiser la 18ème édition du Fun Run. Qu’attendez-vous de ces opérations ? Et qui en profite ?

Le Fun Run est organisé par les étudiants du club Hand in Hand, c’est-à-dire main dans la main, et c’est un exemple justement d’exercice de leadership et d’engagement social. Cette opération de levée de fonds donne aux étudiants l’opportunité de mener des actions au profit de la communauté de la province. Ils mettent à contribution toute la communauté de l’université ainsi que des sponsors, et je peux vous dire que tout dirham de contribution va directement aux bénéficiaires car l’université offre la logistique et le soutien administratif. Les opérations de Hand in Hand visent essentiellement les secteurs de l’éducation à travers la réhabilitation et l’équipement d’écoles, le soutien scolaire et les activités parascolaires. Les opportunités d’activités génératrices de revenus sont également offertes à travers le lancement et l’encadrement de coopératives en plus d’activités ponctuelles telles que la distribution de bois de chauffage et de vêtements d’hiver aux personnes nécessiteuses et l’organisation de caravanes médicales. Mais le club privilégie les actions de développement sur le long terme plutôt que des actions ponctuelles.

Quelles sont les institutions avec lesquelles vous nouez des partenariats ? Prévoyez-vous d’en signer d’autres?

Sur le plan académique, l’université a des conventions de partenariat et d’échange direct avec une centaine d’universités internationales à travers le monde. La liste est trop longue, mais une carte sur le site de l’université donne la liste de ces institutions.

Nous sommes également membres de plusieurs réseaux. Nous avons signé une convention avec l’Université du Grand-Bassam en Côte d’Ivoire et nous comptons nous orienter davantage vers l’Afrique tant francophone qu’anglophone ainsi que vers des universités du monde arabe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *