Coach parental : Ne pas hésiter en cas de besoin !

Coach parental : Ne pas hésiter en cas de besoin !

Le coach parental gagne du terrain au Maroc. Et même si aucune étude n’est disponible pour argumenter ce constat, l’environnement changeant impose ce genre de démarche pour accompagner les parents d’un côté et les enfants de l’autre vers la réussite et une vie plus sereine. Les enjeux sont énormes quand nous considérons que certains échecs scolaires sont inhérents à une mauvaise communication entre les parents et leurs enfants.
La problématique de l’orientation est aussi un autre facteur qui en rappelle les enjeux surtout quand les parents veulent choisir à la place de leurs enfants.

Combinée à l’adolescence, cette phase est cruciale dans la vie des enfants. Une frustration des parents souhaitant toujours le meilleur pour leurs enfants ne se décode pas forcément de cette manière du côté justement des adolescents. Le retour de la manivelle peut être brutal et dramatique dans bien des cas.
L’adolescent peut se rebeller et se braquer uniquement parce qu’il se sentira guider par son géniteur. Résultats des courses : le parent et l’enfant deviennent les frustrés de la situation.

Sans alternative de discussion pour arriver à une attente pacifiste, la colère finira forcément par gagner le dessus et créer bien de dégâts.
La société qui n’a pas encore goûté suffisamment au coaching parental demeure encore sous le joug de la relation parents-enfants en mode « ancienne génération », le plus souvent quelle que soit la modernité matérielle.
Ceux qui l’ont compris entreprennent tout de suite l’action nécessaire pour ne pas tomber dans les écueils du blocage en terme, de communication qui signe d’emblée l’échec de la relation parents-enfants.

Certains n’y arrivent pas seuls et sont contraints de passer par des spécialistes, histoire de débloquer la situation…
Dès lors, l’engouement au coaching s’explique ipso facto.
A l’étranger, cette démarche n’est plus à démontrer et elle évolue naturellement soit dans le monde de l’entreprise, soit dans les antres des foyers modernes.
Au Maroc, les personnes qui s’y sont initiées militent pour faire valoir la profession. Les conseillers d’orientation et les psychologues dédiés aux établissements privés ne le nieront pas…

Il faut dire que le contexte actuel (stress, horaire continu, absence d’un des parents…) donne l’opportunité au coaching parental de s’installer. Selon le cabinet Insight Coaching, «le coaching parental s’adresse à des pères, des mères, seuls ou ensemble qui souhaitent améliorer leur vie en famille ». Les objectifs sont multiples. Le premier selon ce cabinet est «d’établir ou renforcer tout d’abord l’équilibre entre l’identité parentale et les besoins de l’enfant. Il s’agira aussi de réduire les distances relationnelles entre les adultes-parents et les enfants-adolescents ».

Le coaching parental vise aussi à mieux comprendre ce qui se passe avec l’enfant. En clair, il permet de créer un lien entre les enfants et les parents. La démarche est aussi utilisée dans l’accompagnement quand il y a un changement vers des comportements appropriés.

Tout ceci supposant des personnes expertes dans le domaine pour ne pas rater le coche !
Au Maroc, si les formations ne sont pas dispensées, les personnes qui ont décidé de se lancer dans cette activité suivent le plus souvent des formations à l’étranger où l’expertise est validée officiellement.
Reste à ce que les parents, qui décident de faire appel à ce genre de spécialité, tombent sur les bonnes personnes pour améliorer leur vie et celle de leur(s) enfant(s).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *