Débat autour des mesures prioritaires : Belmokhtar recueille vos opinions

Débat autour des mesures prioritaires : Belmokhtar recueille vos opinions

Vous pouvez désormais donner et faire connaître votre opinion sur l’école marocaine au ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle ! Depuis le vendredi 17 avril, le département de Rachid Belmokhtar a lancé sur son site électronique un forum dans le but de partager et d’enrichir le débat autour des mesures à caractère prioritaire, avec les différentes composantes du corps enseignant, les élèves, leurs parents et tuteurs, ainsi qu’avec les partenaires du ministère, les acteurs de la société civile et les citoyens.

En effet, un communiqué de ce ministère a indiqué que ce forum vise à impliquer l’opinion éducative et nationale dans un débat responsable et sérieux autour des mesures à caractère prioritaire élaborées suite aux larges consultations tenues en avril 2014 sur la réalité et les perspectives de l’école marocaine. Il faut souligner que ces consultations ont permis par conséquent d’adopter des mesures visant à contribuer à l’amélioration du système éducatif à court terme et à préparer les conditions convenables pour une réforme radicale et profonde à moyen et long termes.

Soucieux d’élargir le cercle de ce débat, le ministère appelle l’ensemble des acteurs de la société à y contribuer massivement avec leurs points de vue, remarques et suggestions, selon la même source. Et ce dans la perspective de mesures prioritaires et du prochain rapport stratégique du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, le but étant l’élaboration de la vision proactive 2030.

Il faut rappeler que le ministère a organisé des réunions sur les mesures à caractère prioritaire aux niveaux central, régional, provincial et local, au cours de la période du 30 mars au 17 avril 2015, selon la même source. En effet, la réforme de notre système éducatif est tant attendue. Omar Azziman et son équipe devront livrer leur copie incessamment après plusieurs reports. Le rapport stratégique du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique devra comporter des recommandations visant à mener à bon port ce chantier érigé en tête des priorités du Maroc. Au mois de juillet dernier, le Souverain avait nommé M. Azziman président du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, et avait présidé au Palais royal de Casablanca la cérémonie d’installation des membres de ce Conseil.

Fort de ses nouvelles prérogatives et de sa composition alliant représentativité et expertise, le Conseil pourra jouer pleinement le rôle d’espace pluriel de débat et de coordination sur toutes les questions de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, comme il ne manquera pas d’éclairer les décideurs, les acteurs et l’opinion publique marocaine, de manière rigoureuse et méthodique au moyen d’évaluations quantitatives et qualitatives sur l’état et les perspectives de notre école.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *