970x250

Euromed Sustainable Impact Challenge : Un hackathon d’innovation RSE porté par RAM et Euromed Fès

Euromed Sustainable Impact Challenge : Un hackathon d’innovation RSE porté  par RAM et Euromed Fès

Tombée de rideau sur «l’Euromed Sustainable Impact Challenge». Co-organisé du 19 au 21 janvier par Royal Air Maroc et l’Université Euromed Fès, ce hackathon a pour finalité de développer l’innovation et la créativité en matière de RSE.

Une manifestation ayant mis en compétition 12 équipes de jeunes issus du Maroc et d’Afrique et ce dans des domaines de compétences différents à l’instar du design, du développement informatique, de l’intelligence artificielle, du marketing et de l’architecture. Coachées par des cadres de la compagnie nationale et des enseignants-chercheurs de renom, ces équipes étaient appelées à proposer l’implémentation, au sein de Royal Air Maroc, de solutions écologiquement et économiquement viables qui permettraient de réduire l’impact de ses activités sur l’environnement. La mobilisation de Royal Air Maroc dans ce projet qui place le développement durable au cœur de ses priorités s’inscrit dans le cadre de la politique de la compagnie visant à promouvoir la recherche et l’innovation pour contribuer à construire un monde plus durable.

«Cette initiative s’inscrit pleinement dans la continuité de notre plan d’action RSE, qui vise à promouvoir un développement empreint d’une conscience responsable forte, et à optimiser notre empreinte écologique et notre impact social et environnemental. Elle signe aussi l’engagement de Royal Air Maroc auprès de la jeunesse et de la culture, et en faveur de la formation et la recherche ainsi que l’accompagnement des jeunes talents aux métiers de demain», souligne Hamid Addou, président-directeur général de Royal Air Maroc. Ce concours qui s’est déroulé à l’éco-campus d’Euromed vise en effet à favoriser l’émergence de solutions innovantes en matière de développement durable et de RSE. La compétition s’est en effet déroulée dans une approche responsable (achats responsables, fournisseurs locaux, zéro plastique et déchets, communication responsable…).

Au final, trois équipes ont été retenues pour développer par la suite leurs projets dans le cadre de workshops au sein de l’université. Le premier projet est une solution basée sur la création d’une application d’éco-rating, de restauration et de covoiturage pour une consommation réduite et contre le gaspillage alimentaire. Le second projet retenu consiste à mettre en place des éco variateurs de lumière pour diminuer la consommation d’énergie. Le troisième projet propose, pour sa part, une solution basée sur l’élaboration d’un écosystème qui englobe une pépinière, un shop et un atelier à travers une application mobile.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.