Formation professionnelle : Le Maroc mise sur l’expérience suisse

Formation professionnelle : Le Maroc mise sur l’expérience suisse

Une délégation marocaine sur place pour le renforcement de la coopération

M. Amzazi a présenté les grands volets de la feuille de route pour le développement de la formation professionnelle.

Très connue dans le domaine de la formation professionnelle, la Suisse est considérée comme l’un des modèles internationaux en la matière. Les responsables marocains semblent aujourd’hui s’intéresser au renforcement de la coopération dans ce domaine. Dans ce sens, le ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaïd Amzazi, a entamé une visite de travail en Suisse axée sur l’examen des moyens de renforcement de la coopération bilatérale dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnelle.

M. Amzazi a ainsi rencontré le vice-président de la Confédération helvétique et conseiller fédéral, Guy Parmelin, chef du département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche. Selon les responsables, les deux hommes ont notamment échangé sur l’état des relations entre les deux pays et les perspectives de leur développement. Au cours de cette rencontre de travail, le ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a mis en avant les liens d’amitié et de coopération entre les deux pays, souhaitant leur renforcement à travers le transfert des connaissances et d’expertise pour accompagner les chantiers initiés dans le Royaume en matière de formation professionnelle en tant que levier de développement des compétences et de l’employabilité des jeunes, et d’appui à la compétitivité des entreprises marocaines.

Le responsable marocain a également profité de l’occasion pour présenter les grands volets de la feuille de route pour le développement de la formation professionnelle, qui a été présentée devant SM le Roi Mohammed VI, ainsi que la stratégie de son département pour la réforme du secteur de l’enseignement professionnel. Au cours de cette visite de travail en Suisse, M. Amzazi va tenir une série de réunions avec des responsables helvétiques du secteur de la formation professionnelle en plus de visites programmées pour les établissements spécialisés dans ce domaine.

Le ministre marocain a donc rencontré, en outre, la secrétaire d’Etat helvétique à la formation, à la recherche et à l’innovation, Martina Hirayama, ui ont discuté des moyens de renforcer la coopération dans le domaine de la formation professionnelle.

La secrétaire d’Etat suisse a exposé les modalités de fonctionnement du système de formation professionnelle helvétique, en mettant l’accent, notamment, sur la répartition des rôles et compétences entre les différents intervenants (Confédération, Cantons et secteur privé), ainsi que sur la valorisation et la diversification de l’offre de formation professionnelle destinée aux jeunes. Après avoir souligné l’intérêt porté par la Confédération à la coopération dans ce domaine, Mme Hirayama a précisé que son pays soutient l’organisation d’une visite d’experts marocains en Suisse pour approfondir les discussions et identifier les domaines prioritaires de coopération.

Feuille de route

Le secteur de la formation professionnelle a été doté en 2019 d’une feuille de route prometteuse. Visant à valoriser les acquis du secteur de la formation professionnelle, à mettre à niveau l’offre du secteur et à restructurer les filières en fonction de leur pertinence sur le marché de l’emploi, cette feuille de route prévoit la création d’une nouvelle génération de Centres de formation et la modernisation des méthodes pédagogiques, outre l’amélioration de l’employabilité des jeunes à travers des formations qualifiantes de courtes durées.

Dans ce cadre, les «Cités des métiers et des compétences», appelées à devenir des structures multisectorielles et multifonctionnelles dans chaque région du Royaume, constituent la pierre angulaire de cette feuille de route qui préconise des méthodes pédagogiques privilégiant la maîtrise des langues, l’approche par compétences et accordant la priorité à l’implication des professionnels, notamment en favorisant la formation en milieu professionnel à travers l’alternance et l’apprentissage.

Coopération

Le ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaïd Amzazi, s’est entretenu à Berne, en marge de sa visite en Suisse, avec la secrétaire d’Etat du département fédéral des affaires étrangères, Krystyna Marty Lang. Les entretiens ont porté notamment sur l’état et les perspectives des relations bilatérales. Les deux responsables se sont félicités dans ce sens de la dynamique actuelle des relations entre les deux pays et de la ferme détermination des deux gouvernements à les hisser au rang d’un partenariat gagnant-gagnant.

Le ministre a donné à cette occasion un aperçu des projets structurants initiés par le Maroc dans le domaine de l’enseignement et particulièrement dans le secteur de la formation professionnelle. Des volets de la coopération bilatérale ont également été examinés. Il faut préciser que la visite du travail est axée sur l’examen des moyens de renforcement de la coopération bilatérale dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *