Inclusion numérique : 5ème édition d’Africa Code Week en faveur des filles

Inclusion numérique : 5ème édition d’Africa Code Week en faveur des filles

L’objectif est d’initier 1,5 million de jeunes africains à la programmation informatique et aux compétences numériques. Le programme Africa Code Week (ACW) donnera la priorité aux filles.

Soutenue par SAP, l’Unesco Irish Aid et le ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ), l’initiative a coïncidé avec la Journée mondiale des enseignants. L’édition 2019 a été, en effet, déclarée ouverte sur 37 pays depuis le Centre des formations et rencontres nationales (CFRN) du  ministère marocain de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (MENFPESRS) en début de ce mois d’octobre. Le premier atelier, organisé du 1er au 4 octobre, a permis de mobiliser les enseignantes autour de l’accès des filles à l’éducation numérique. 28 enseignantes venues de 15 pays africains ont été à cette fin sélectionnées pour leur implication exemplaire, tant en milieu scolaire qu’extra-scolaire, dans l’enseignement des STEM auprès des élèves âgés de 8 à 16 ans.

Les enjeux sont énormes. «Seulement 24% des postes dans le secteur des TIC sont occupés par des femmes tandis que l’on compte 250 millions de femmes de moins que les hommes utilisant l’Internet, ce qui prive ces dernières d’une participation active à l’information, à l’éducation et à l’économie. Grâce à l’appui de nos partenaires du secteur public et privé, des bénévoles, des enseignants et des ambassadeurs, nous œuvrons pour réduire la fracture numérique et les inégalités de genre afin que chaque jeune soit acteur de l’histoire du continent africain au cœur de la quatrième révolution industrielle», a justement fait remarquer Frédéric Alran, DG de SAP pour l’Afrique du Nord et de l’Ouest. Pendant une semaine, elles ont pu assister à des formations sur le Design Thinking. Ce fut l’occasion pour elles d’échanger sur les stratégies et bonnes pratiques en matière de tutorat des filles, de renforcement des capacités pédagogiques et d’enseignement numérique auprès des élèves âgés de 8 à 16 ans.

Pour rappel, la Journée mondiale des enseignants fut instituée par l’Unesco en 1994 pour commémorer l’adoption de la Recommandation OIT/Unesco de 1966 concernant le statut de l’enseignant dans le monde. Un point de repère pour les droits et devoirs des enseignants dans le monde… Ruairi de Búrca, DG d’Irish Aid, a confirmé, de son côté, que «le programme officiel d’aide internationale au développement du gouvernement irlandais s’associe aux efforts de SAP, de l’Unesco et de leurs partenaires pour inscrire l’impact d’Africa Code Week dans la durée».

Les réalisations au Maroc sont satisfaisantes : 8.600 enseignants ont été formés et 1,6 million de jeunes initiés au codage dans le cadre du programme depuis son lancement en 2015. Pour Ilham Laaziz, directrice du programme Génie au ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, «Africa Code Week est un levier extraordinaire pour faire de l’apprentissage de la programmation informatique une priorité mais aussi une fête à l’échelle de tout un pays, tant pour les enseignants que pour les élèves».

Avec plus de 50.000 enseignants formés et 4,1 millions de jeunes initiés au codage depuis sa création en 2015, Africa Code Week a fait ses preuves dans le renforcement des capacités pédagogiques en matière d’éducation numérique sur tout le continent africain. SAP, Unesco, BMZ et Irish Aid s’appuient sur un réseau croissant de partenaires publics, privés et associatifs pour que toujours plus d’écoles, d’enseignants et d’élèves puissent bénéficier de l’initiative, année après année.

Claire Gillissen-Duval, directrice de la responsabilité sociétale d’entreprise en Europe, Moyen-Orient et Afrique et responsable de l’initiative ACW chez SAP, explique que «cette année, les partenaires ACW ont mis l’accent sur la question de l’inclusion numérique et de l’égalité des genres grâce à une série de mesures spécifiques. Avec l’appui de notre réseau de partenaires gouvernementaux, non-gouvernementaux, privés et associatifs, nous œuvrons pour préparer un maximum de jeunes, filles et garçons, aux opportunités et défis de l’économie numérique». Parmi les partenaires historiques de SAP dans le cadre d’ACW, l’Unesco YouthMobile, Google et le BMZ ont attribué des centaines de micro-subventions permettant de multiplier les formations de formateurs et les ateliers de codage pour les jeunes à travers tout le continent, en mettant l’accent sur la formation des filles.

A propos d’Africa Code Week

Lancée en 2015 par le département de responsabilité sociétale d’entreprise EMEA de SAP dans le cadre de son engagement sociétal pour soutenir la croissance en Afrique, Africa Code Week est une initiative de développement des compétences numériques ayant touché plus de 4 millions de jeunes à ce jour. Les partenariats sont la pierre angulaire de l’initiative et de sa capacité à inscrire son impact pédagogique dans la durée conformément aux objectifs de développement durable fixés par les Nations Unies.

Africa Code Week compte aujourd’hui sur le soutien de partenaires clés (l’Unesco à travers son initiative YouthMobile), Google, Irish Aid, le ministère fédéral allemand de la coopération et du développement économique (BMZ), 130 partenaires et 120 ambassadeurs répartis sur tout le continent pour accélérer l’autonomisation des jeunes, en particulier des filles, et le renforcement des capacités pédagogiques sur tout le continent. La cinquième édition d’ACW verra des milliers d’ateliers gratuits d’initiation au codage organisés sur tout le mois d’octobre pour 1,5 million de jeunes dans 37 pays africains.

Source :

www.africacodeweek.org

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *