Innovation : L’incubateur francophone africain

Innovation : L’incubateur francophone africain

L’appel d’offres que vient de lancer la direction Maghreb de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) avec le Centre marocain pour l’innovation et l’entrepreneuriat social (MCISE) et l’Université Sultan Moulay Slimane de Beni Mellal est destiné aux étudiants et jeunes diplômés porteurs de projets.

Il s’agira de la 3ème cohorte de bénéficiaires et l’appel à candidature est désormais ouvert et ce, jusqu’au 31 août prochain.

Destiné à récompenser les projets innovants, cet appel d’offres vise à valoriser également la dimension d’innovation sociale. Autrement dit, sont candidats tous les projets qui répondent de façon novatrice à des besoins sociaux, sociétaux ou environnementaux sur le continent africain.
Une fois sélectionnés, les porteurs de projets pourront bénéficier de deux mois d’incubation. Lors de cette phase, les élus seront accompagnés, à travers une plateforme en ligne, pour élaborer leur business model mais aussi l’étude de marché. Suivra l’accompagnement pour la mise en place de la stratégie de communication et commerciale. Cette étape sera entérinée par la validation d’un plan d’action et du prototypage de leur projet de startup.

Sont donc éligibles à un tel appel d’offres les étudiants ou les nouveaux diplômés ayant développé un projet social innovant. Le critère de motivation et d’entrepreneur engagé sera également pris en compte dans la sélection des gagnants. Il est clair que seuls les étudiants ou nouveaux diplômés d’un établissement d’enseignement supérieur membre de l’AUF en Afrique sont éligibles à cet appel d’offres. A la fin de l’incubation, les 5 meilleurs projets seront récompensés. Le premier est doté de 5.000 euros, le second de 3.000, le troisième de 2.000, le quatrième de 1.000 et enfin le 5ème et dernier de 500 euros. Les projets qui seront retenus dans le cadre de cette compétition seront dévoilés au public le 10 septembre prochain. Les personnes éligibles n’ont plus qu’à formuler leur candidature d’ici la fin du mois d’août prochain. Pour rappel, les personnes qui peuvent postuler sont celles qui sont inscrites dans un des établissements membres de l’AUF au Maghreb, en Afrique de l’Ouest, en Afrique Centrale et Grands Lacs, dans l’océan Indien, à Djibouti, en Egypte, en Ethiopie et au Soudan.

Enfin, le département des projets AUF Maghreb se tient disponible pour répondre à toutes les questions des porteurs de projets. Le compte à rebours a commencé. Cette initiative qui n’est pas nouvelle dans le cadre de l’AUF permet de créer un esprit d’émulation et d’entrepreneuriat auprès des jeunes. Le salariat étant sûr, le seuil de chômage ne permet plus en effet de résorber l’ensemble des lauréats. Leur inculquer l’esprit d’entrepreneuriat leur donne une chance.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *