Insertion professionnelle grâce à la voie de la formation

Insertion professionnelle grâce à la voie de la formation

La Fondation marocaine de l’éducation pour l’emploi (EFE), filiale d’Education For Employment Foundation (ONG non gouvernementale internationale), vient de boucler son projet «Programming For The Future». Et ce sont les IT qui ont été retenus dans le cadre de ce programme.

«Mis en œuvre depuis 2013 par EFE Maroc avec le soutien conjoint de la Fondation Mastercard et la Fondation Accenture, le programme en question est un programme de formation et d’accompagnement à l’insertion professionnelle des jeunes diplômés en quête d’emploi», expliquent les responsables de l’ONG marocaine.

Concrètement, ce sont 51 jeunes qui ont été formés dans le domaine des nouvelles technologies. Une démarche qui leur permettra de mieux appréhender le marché du travail. 75% d’entre eux sont déjà soit en stage, soit insérés dans le monde du travail dans le secteur des nouvelles technologies. L’action fut facilitée par le soutien de Microsoft qui offre des programmes de certification dans le cadre de sa stratégie en matière de Responsabilité sociale d’entreprise.

Se projetant sur l’ensemble du territoire national à travers ces représentations régionales (Casablanca, Rabat, El Jadida, Tanger, Tétouan, Asila et Doukkala-Abda), l’initiative sera prochainement dupliquée à cette échelle. Une telle opération devra porter sur la formation de 120 jeunes grâce à The Rockfeller Foundation

Pour rappel, l’EFE est présidée par Omar Chaabi et dirigée par Myriam Kadmiri. La mission ultime de l’association est d’améliorer les opportunités d’emploi offertes aux jeunes en quête d’emploi dans les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. EFE Maroc est désormais référencée à l’échelle nationale avec le soutien de la Fondation Mastercard, Manpower, Accenture et d’autres institutions adhérant au concept.

Au cours de ces sept années d’existence, l’association est active dans plusieurs régions. Elle a formé 9.000 lauréats. 53% de lauréats sont des femmes. 67% d’entre eux ont été insérés en emploi ou stage. 81% restent en poste après trois mois.

La problématique de l’employabilité demeure essentielle au Maroc où le taux de chômage demeure encore élevé. Les différentes études dans le domaine révèlent, en effet, une inadéquation entre l’offre et la demande sur le marché de l’emploi. Les programmations spécifiques et retenues par l’EFE représentent une solution réelle pour résorber le chômage d’une manière durable.

Les écueils de l’Anapec ayant largement démontré que la démarche étatique est inadéquate. Le partenaire d’EFE s’engage à travers le monde pour développer les compétences de 500.000 personnes grâce à son programme Skills to Succeed qui stimulera et facilitera l’intégration des jeunes dans le marché de l’emploi.

Billet: Discours clair

Le management suppose une communication fluide et limpide pour arriver à l’efficacité. Ceci paraît évident mais la réalité est tout autre. Définir les canaux de communication et établir les connexions s’avère bénéfique pour la mise en œuvre de toute stratégie…

Un discours clair de la part d’un collaborateur ou d’un supérieur hiérarchique est donc profitable à tous. Il amène avec lui une ambiance de travail saine où toutes les personnes se  retrouvent. A contrario, le manque de clarification entraîne un vide entre les individus censés travailler entre eux.

Et comme la nature a horreur du vide, les interrogations s’installent dans la tête des différents collaborateurs. Cet état ne peut qu’induire un malaise au sein des équipes. Le bon manager devra en prendre conscience rapidement car les retours de manivelle guettent à tout moment dans les structures les plus solides financièrement. En clair, le collaborateur qui a les idées claires aura toutes les données pour mener à bien son travail. Sa responsabilité est d’autant plus sensible quand il est en contact avec l’environnement extérieur. Comment réagirait un partenaire donné s’il ne trouve pas réponses à ses interrogations ?

Pire, le discours opaque et évasif entraîne des interprétations différentes chez les différents responsables qui sont censés véhiculer tous la même information à l’extérieur de la société. Il est évident que la plus grande limite d’une entreprise sur le plan communication est sa non communication. Qu’elle soit interne ou externe, les conséquences sur son image sont certaines.

Y remédier rapidement n’est pas une possibilité mais une obligation. La clarification des discours pour les prises de décision et le bon déroulement des actions sont d’autant plus importantes dans un environnement où la concurrence est de plus en plus acerbe. Au final, les formulations des directives devront répondre à un schéma de communication clair et compréhensible par toutes les équipes concernées de l’entreprise. Sans cela, les dérapages sont faciles.

Pire, la démotivation s’installe rapidement dans ce cas… Le bon manager s’appliquera à réguler son discours en fonction des populations en présence dans ses effectifs. Il se fera un devoir de demander des reportings et des remontées d’informations pour s’assurer que ses messages ont été reçus 5 sur 5. Sans cela, il naviguera à vue.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *