970x250

Intelligence artificielle : Link Up Value, une startup pour la digitalisation des RH est née

Intelligence artificielle : Link Up Value, une startup pour la digitalisation des RH est née

Link Up Value, une startup marocaine, s’est distinguée, lors de 37ème édition du Carrefour du manager 2021, organisé par l’ISCAE, par sa solution Friendly environnement & Green-Tech.

Celle-ci visant à optimiser les impressions CV à la fois pour le candidat et l’entreprise. Concrètement, Link Up Value est une société spécialisée dans la digitalisation des processus RH d’entreprise. Positionnée dans l’intelligence artificielle, la démarche RSE s’est effectuée non seulement lors du forum mais aussi après le forum. «L’innovation ainsi que notre capacité à concevoir des solutions créatives, à partir des résultats de nos travaux de recherche et de notre veille technologique active, sont ancrées dans l’ADN de Link Up Value. Notre R&D se rapprochant au maximum de nos clients afin de répondre au mieux à leur besoin», argumente son fondateur Karim Banaoui.

Reposant sur une technologie de pointe en analyse sémantique des CV et un dictionnaire développé métiers, Borne Semantics permet de scanner, d’analyser, et de classer les CV quel que soit leur contenu, via OCR (reconnaissance optique de caractères). La solution dispose également d’un ATS (Appliquant tracking system) qui est un module complet de gestion de processus de recrutement de bout en bout. A partir de là, la base de données candidats, créée par les données qualitatives et quantitatives, est consultable à tout moment par les entreprises participantes. Telle que conçue, la startup entend se positionner sur le marché africain, notamment au Sénégal, en Côte d’Ivoire.

Elle compte également s’exporter, l’an prochain, sur le marché français. De son côté, le groupe ISCAE a opté, lors de son événement phare annuel dédié à l’emploi, pour l’intelligence artificielle au service de l’insertion des jeunes lauréats à travers la mise à disposition des bornes de recrutement intelligentes. Il s’agit plus tard d’en mesurer l’impact et d’en faire un modèle de procédures RH. Si la fonction ressources humaines se trouvait réduite bien des fois à de l’administratif avec un chef de personnel qui a gravi les échelons sans vraiment évoluer en fonction de son environnement, il faudra voir si ce nouveau processus bousculera les derniers encore à être dans la démarche classique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.