La Fondation OCP, l’UM6P et l’éducation nationale s’allient

La Fondation OCP, l’UM6P et l’éducation  nationale s’allient

Développement de la recherche scientifique et digitalisation de l’enseignement

Le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, la Fondation OCP et l’Université Mohammed VI polytechnique, ont signé vendredi, une convention-cadre pour le développement de la recherche scientifique et la digitalisation de l’enseignement au Maroc.

Signée par le ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaïd Amzazi, le ministre délégué chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Driss Ouaouicha, et le PDG de l’Office chérifien des phosphates (OCP) Mostafa Terrab, cette convention s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par ces trois partenaires pour renforcer le développement de la recherche scientifique et l’innovation au Maroc, valoriser les résultats de la recherche et promouvoir la digitalisation et l’enseignement à distance.
Dans ce sens, ce partenariat prévoit le lancement d’un nouveau fonds de recherche et développement (R&D) visant à dynamiser la recherche appliquée, ainsi que la création d’un Centre national de digitalisation et d’enseignement à distance, en capitalisant sur le savoir-faire et les ressources développées par l’Université Mohammed VI polytechnique.

Intervenant à cette occasion, M. Amzazi a relevé qu’il s’agit d’un partenariat d’exception, présent déjà depuis plusieurs années et dont l’ampleur ne cesse de croître année après année, précisant que cette convention-cadre intervient après la signature, en 2014, d’une convention avec le département de l’éducation nationale et son renouvellement en 2019.
A cet égard, le ministre a mis en exergue les diverses mesures illustrant la dimension sociale d’OCP, notamment auprès de l’Université Mohammed VI, de même que l’assistance d’OCP au profit des classes préparatoires aux grandes écoles avec l’équipement de 27 centres de moyens techniques et didactiques très importants, à même d’apporter une valeur ajoutée à la qualité de la formation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *