FormationUne

L’intelligence artificielle va révolutionner l’enseignement

Un colloque international a été organisé les 12 et 13 décembre à Rabat

Formation : Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Abdellatif Miraoui, a souligné l’importance d’exiger une formation à l’intelligence artificielle dans les programmes de formation initiale des enseignants, avant d’intégrer les concepts de base de l’IA dans le curriculum.

Le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) a organisé les 12 et 13 décembre à Rabat un colloque international sur l’intelligence artificielle (IA) et son impact dans le secteur éducatif. Placé sur le thème «L’intelligence artificielle : levier de transformation de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique », cet événement a pour ambition de clarifier et approfondir la compréhension des concepts clés liés à l’IA, de discuter des défis et opportunités sociaux découlant de ces technologies et de mettre en lumière l’impact de l’IA dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique. Il vise également à contribuer à l’élaboration d’une vision nationale et panafricaine de l’IA. Intervenant lors du colloque, le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Abdellatif Miraoui, a souligné l’importance d’exiger une formation à l’IA dans les programmes de formation initiale des enseignants, avant d’intégrer les concepts de base de l’IA dans le curriculum, en l’adaptant au niveau de la formation des apprenants.

De même, l’appropriation active de l’IA, qui révolutionne de plus en plus le domaine de l’enseignement et de l’éducation, est tributaire des efforts de développement de ressources pédagogiques attrayantes et accessibles qui intègrent l’IA de manière transparente dans le contenu éducatif et en créant des modules de cours en ligne, des tutoriels et des guides pratiques pour aider les enseignants à utiliser efficacement les outils basés sur l’IA, a ajouté le ministre. Il a également suggéré de mettre en place des projets pilotes dans des écoles et des universités, pour permettre aux enseignants d’expérimenter l’utilisation de l’IA dans des contextes éducatifs réels et en favorisant une appropriation progressive à partir d’expérimentation et d’innovation réussies au sein des établissements éducatifs, ayant valeur d’exemple. En outre, M. Miraoui a mis en relief l’importance du soutien institutionnel, en fournissant le cadre réglementaire, incitatif et des ressources matérielles, financières et humaines pour faciliter l’intégration de l’IA. «Le soutien passe également par l’implication du management de l’école, de l’université et des décideurs, dans le processus d’appropriation de l’IA en sensibilisant aux bienfaits et les méfaits de l’IA dans l’éducation», a-t-il dit.

Articles similaires

EconomieUne

En hausse de 10 % par rapport à la même période de 2023 : Près d’1 million de touristes au Maroc au mois de janvier

Les arrivées des touristes étrangers se sont consolidées de 11 % comparé...

EconomieUne

Maroc-France : Niveau record pour les échanges commerciaux en 2023

Avec un volume de plus de 14 milliards d’euros

AutomobileUne

La nouvelle Opel Corsa allie audace et polyvalence

La nouvelle Opel Corsa fait son entrée sur le marché marocain. Disponible...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux