Mohammed Zaoudi : «Nos lauréats ont déjà fait leurs preuves dans différents secteurs d’activités»

Mohammed Zaoudi : «Nos lauréats ont déjà fait leurs preuves dans différents secteurs d’activités»

Entretien avec Mohammed Zaoudi, directeur de l’IGA

Aujourd’hui le digital est devenu un des atouts indispensables pour le bon management, il n’est plus une alternative mais plutôt une nécessité. Pour ce faire, tous nos programmes sont réévalués et renforcés à la fin de chaque exercice en consultation avec notre cellule de veille et nos partenaires professionnels. 

ALM : Quelles sont les dates marquantes dans l’histoire de l’IGA ?

Mohammed Zaoudi : Il s’agit d’une question simple mais en même temps difficile à résumer en quelques lignes. Comme vous le savez, l’IGA est le précurseur dans l’enseignement supérieur au Maroc depuis plus de 39 ans déjà. Et résumer toute une longue et belle histoire en quelques lignes sera un peu difficile mais si j’ai à distinguer quelques dates elles seraient les suivantes : création de l’IGA en 1981, accréditation par l’Etat de toutes les filières en 2011/12, reconnaissance par l’Etat de tous les diplômes de l’IGA en 2017/18, et atteindre le chiffre rond de quarante ans d’existence en 2020/21.

Dans le contexte de la Covid-19, avez-vous pris des mesures particulières pour la rentrée prochaine ?

Contrairement à ce qui pourrait être dit par la plupart des acteurs exerçant dans le domaine, et même avec toutes les contraintes rencontrées cette année causées par cette crise sanitaire, notre bilan est très positif car nous avons pu faire face à tous ces obstacles grâce à notre vision d’anticipation et innovation continue, qualités qui nous ont énormément aidés à surmonter et réussir cette année très particulière.
En ce qui concerne la rentrée prochaine, effectivement plusieurs mesures ont été mises en place :
– Volet hygiène : Nous avions déjà commencé par mettre en place des procédures post-confinement qui seront élargies et développées pour accueillir dans les meilleures conditions nos chers étudiants et parents.
– Volet pédagogique : Conception et mise en place d’un système éducatif hybride en mode «blended learning» qui nous permettra de continuer à assurer une bonne qualité de formation grâce à un apprentissage mixte, et qui permettra aussi à l’école d’être prête pour une possible dégradation de la situation sanitaire relative à cette épidémie.
– Volet logistique : Nos agents travaillent en permanence sur la désinfection des locaux, salles, et matériels utilisés par nos chers étudiants et professeurs.
– Volet sécurité : Appliquer les mesures Covid-19 en passant par la distanciation, port obligatoire des masques, contrôles réguliers de températures, …

L’enseignement à distance s’est imposé durant la période de la crise sanitaire. Qu’est-ce que vous avez prévu dans ce cadre pour la rentrée prochaine si jamais ce cas de figure se représente ?

Avec un système éducatif basé sur un apprentissage mixte «blended learning» nous serons plus que jamais prêts. Nos chers professeurs ont aussi travaillé sur un ensemble de capsules éducatives qui viendront renforcer la proposition actuelle du groupe, et qui a comme principal objectif la qualité du contenu pédagogique et l’accompagnement de l’étudiant. Juste à titre d’information : nous avons mis en place des cours de soutien allant jusqu’à la rentrée prochaine afin de combler toutes les possibles lacunes de certains de nos chers étudiants durant l’année écoulée.

Le management est au cœur de la formation au sein de votre école. Comment faites-vous pour adapter votre enseignement de base à l’évolution rapide de cette discipline ?

Nous formons bien entendu à l’IGA des ingénieurs et des managers, et effectivement toutes ces disciplines ont connu une évolution très rapide, notamment avec la digitalisation. Aujourd’hui le digital est devenu un des atouts indispensables pour le bon management, il n’est plus une alternative mais plutôt une nécessité. Pour ce faire, tous nos programmes sont réévalués et renforcés à la fin de chaque exercice en consultation avec notre cellule de veille et nos partenaires professionnels. Ce qui permet à nos chers IGAistes d’intégrer le monde professionnel avec toutes les garanties.

Pourriez-vous nous donner une idée sur les partenariats de l’IGA avec d’autres structures et qu’est-ce que ces partenariats apportent à l’école et à ses lauréats ?

Dans une logique d’un partenariat public-privé, nous comptons depuis plus de 20 ans sur plusieurs partenaires nationaux et internationaux. Il s’agit d’une longue liste de grandes universités et écoles françaises et marocaines avec lesquelles nous collaborons sur plusieurs volets : partage d’expériences, recherche et développement, formations, échange d’étudiants, séminaires et conférences.
Grâce à ce genre de partenariat, le groupe IGA s’est forgé une image et une réputation très importantes à l’échelle internationale.

Après leur obtention de diplôme, quels sont les parcours auxquels se destinent les lauréats de l’IGA ?

Un de nos points forts à l’IGA est que nous comptons sur le plus large réseau des lauréats qui dépasse les 15.000 diplômés depuis notre création en 1981. Des lauréats qui ont déjà fait leurs preuves dans différents secteurs d’activités, chose qui permet à notre groupe IGA d’avoir une grande notoriété sur le marché de l’emploi.
La grande majorité de nos chers lauréats est sollicitée et attirée par l’intégration des grandes structures, tandis que presque 10% optent pour l’entrepreneuriat ou un troisième cycle. Plus de 56% de nos ingénieurs convergent vers les sociétés de services ou conseils, alors que presque 30% intègrent le secteur industriel. Contrairement à nos managers qui préfèrent les grands cabinets et banques aux structures industrielles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *