Pr. Smail Kabbaj : Les innovations pédagogiques numériques, un facteur essentiel pour promouvoir l’enseignement universitaire

Pr. Smail Kabbaj : Les innovations pédagogiques numériques, un facteur essentiel pour promouvoir l’enseignement universitaire

Entretien avec Pr. Smail Kabbaj, directeur de l’ENCG à l’Université Hassan II Casablanca

«Un effort exceptionnel sera déployé par les différents intervenants afin de de capitaliser sur les acquis et les leçons tirées de cette expérience inédite», souligne dans cet entretien Pr. Smail Kabbaj, Celui-ci a insisté sur le fait de basculer du jour au lendemain d’un enseignement en présentiel à un enseignement à distance.

ALM : Comment se prépare l’ENCG pour la rentrée prochaine ?

Pr. Smail Kabbaj : L’objectif principal pour la prochaine rentrée est d’assurer un bon déroulement des enseignements selon les nouvelles circonstances que nous allons vivre face à l’après-crise de la Covid-19 et les décisions sages qui seront prises par le Maroc afin d’ériger la préservation de la vie et de la santé de ses citoyens en priorité. La politique d’intégrer le digital comme composante fondamentale de notre enseignement existe depuis notre nomination et figure comme axe stratégique dans notre projet de développement de l’ENCG-Casablanca. Certes, notre école a été la première au Maroc à avoir mis en place un modèle pédagogique basé sur le mode d’enseignement hybride rotatif en divisant les groupes en deux sous-petits groupes, l’un suit le cours en présentiel et l’autre en distanciel, avec un système de rotation bien planifié un jour pour chaque sous-groupe. Ainsi, dans le but de mettre en place ce dispositif pour nos étudiants, l’ENCG Casablanca a consenti d’importants investissements en tableaux interactifs, en caméras, en matériel informatique et équipée en un studio professionnel offrant du matériel d’enregistrement fiable, performant et facile à utiliser et des supports techniques en tout temps afin de produire des captations et enregistrer des capsules vidéos pédagogiques mises à la disposition des étudiants.

Nous nous sommes engagés sans équivoque en assumant cette responsabilité de direction de l’ENCG-C, d’adopter comme ligne de conduite : une organisation inclusive, une démarche d’écoute permanente, un travail d’équipe pour atteindre des objectifs précis autour d’un projet commun. Dans cette rentrée universitaire, notre école veillera également sur la qualité de ses programmes pédagogiques en mettant des outils pédagogiques à la disposition des enseignants pour renforcer l’aspect professionnalisant de nos formations et rendre ses lauréats opérationnels grâce à la maîtrise des langues, des outils de soft skills, de jeux de simulations dans des domaines multidisciplinaires.

Dans un monde en pleine mutation, comment les écoles doivent-elles adapter leur formation aux changements en cours ?

Pour les écoles, la formation à distance s’est imposée comme alternative dans ce contexte sanitaire particulier. Aujourd’hui l’enseignement à distance est une technique moderne à laquelle nous aurions eu recours un jour, notamment au niveau des établissements qui enregistrent un grand nombre d’étudiants et s’applique à tous les niveaux et domaines du système éducatif qui couvrent des sujets variés.
Face aux changements en cours, beaucoup d’adaptations pédagogiques, qui s’inscrivent dans le cadre des consignes dictées par notre ministère de tutelle, consistent à donner le choix aux étudiants entre l’apprentissage à distance ou en présentiel sous forme de petits groupes.
Dans cette lignée, les écoles ont mené une réflexion plus profonde pour améliorer la formation à distance et mutualiser les efforts pour avoir une meilleure stratégie d’apprentissage. Les trois scénarios de formation (présentiel, hybride et à distance) sont possibles en fonction de l’évolution de la pandémie, mais nous devons être prêts à s’adapter et passer d’un mode d’apprentissage à un autre.
Ainsi, les innovations pédagogiques numériques demeurent désormais un facteur essentiel pour promouvoir l’enseignement universitaire. Le numérique est devenu un outil indispensable au service de la réussite étudiante, de sorte qu’il offre l’accès à des formations en ligne et à une pédagogie rénovée. L’expérience d’enseignement à distance déjà adoptée nous a permis d’apporter des mesures d’amélioration et d’innovation afin que le contenu pédagogique soit adapté à ce nouveau mode d’apprentissage. En effet, les étudiants des écoles ont pu se familiariser avec ces nouvelles méthodes d’apprentissage 2.0 et interagir avec le corps professoral pendant les cours, d’où l’importance de former et d’accompagner les enseignants et équipes pédagogiques à l’usage du numérique et de diversifier les modes d’accès aux contenus et services pédagogiques. Les équipes pédagogiques doivent se mettre en ordre de bataille pour réussir cette expérience créative de l’enseignement à distance, en assurant la production de multiples supports (PDF, Excel, Word, vidéos et diaporama) partagés sur les plateformes «ENT» et «Moodle», auxquels s’ajoutent diverses initiatives du corps professoral ayant présenté d’autres alternatives, à savoir des cours sur chaînes YouTube, groupes WhatsApp et Google Classroom, entre autres.

Quelle place occupe l’enseignement à distance ou le e-learning dans l’enseignement supérieur au Maroc ? Des avantages ? Des inconvénients ?

Pour les établissements d’enseignement supérieur au Maroc, l’enseignement à distance s’est imposé comme alternative dans ce contexte sanitaire particulier. L’année 2021 marque une mutation massive du mode d’enseignement à distance au Maroc. Le besoin étant immédiat, les universités n’avaient d’autre choix que d’innover et de s’équiper pour faire face à la contrainte de la suspension des cours en présentiel.
Cependant, l’enseignement à distance apporte de nombreux avantages concrétisés dans la création de supports de cours et contenus pédagogiques auxquels les étudiants peuvent avoir recours à n’importe quel moment. Ce qui rend l’enseignement accessible au plus grand nombre et permet une flexibilité de la formation. De nombreux étudiants en l’occurrence ont désormais la capacité d’entrer en immersion dans la vie professionnelle en parallèle avec leurs études, ce qui était auparavant inconcevable à moins d’opter pour la formation continue. Ajoutons à cela l’équipement des universités et établissements d’enseignement supérieur avec les technologies nécessaires pour faire face aux défis du 21ème siècle ainsi que la réalisation d’une économie d’échelle consistant en une baisse des coûts unitaires de la formation.

Malgré l’absence de lien physique entre le professeur et ses étudiants, l’enseignement à distance permet de fournir un apprentissage en temps et lieu asynchrones. Les étudiants n’ont plus besoin de se déplacer et de se conformer à des horaires. On se forme où l’on veut, quand on veut. Contrairement à l’enseignement en présentiel, le contenu pédagogique est accessible en tout temps et n’importe où. Il suffit de disposer d’une connexion wifi et d’un ordinateur ou d’une tablette, ou d’un smartphone.
Par ailleurs, le e-learning permet à des étudiants qui veulent rester chez eux, par exemple pour des raisons familiales, de mettre à profit leur temps libre pour continuer d’apprendre et d’évoluer au niveau professionnel. Avec l’enseignement à distance, il est inutile de se déplacer ou de demander à un professeur de venir à domicile, les cours auront la particularité d’être effectués en ligne. On peut travailler dans un environnement familier qui permet de travailler facilement. De plus, un gain de temps considérable est à prévoir.
Avec l’enseignement à distance, les étudiants développent de nouvelles capacités comme l’autonomie et le sens de responsabilité, mais aussi de nouvelles compétences à l’instar de la gestion d’un projet pendant une durée définie.

Le e-learning, lorsqu’il est bien conçu, repose désormais sur des supports ludiques et variés : vidéos, formats interactifs, podcasts, forums, questionnaires, diaporamas… En outre, un autre cas qui constitue un problème pour l’étudiant est sa différence. Cela peut s’agir par exemple d’une déficience physique. Grâce au mode d’apprentissage à distance, les étudiants handicapés peuvent être instruits tout en restant chez eux. Enfin, l’avantage certain est que grâce aux réseaux d’enseignement nationaux et internationaux, vous pourrez suivre la formation qui vous intéresse et qui correspond à vos projets, sans avoir à déménager à l’autre bout de la Terre. Une solution pratique, économique et qui vous permet d’accéder aux universités les plus prestigieuses du monde ! Si l’enseignement à distance a de nombreux avantages, et notamment sa souplesse, notez que l’étudiant doit être particulièrement motivé pour réussir. Cependant, il peut éprouver un sentiment d’isolement, dû au format individuel de ce type d’apprentissage, ce qui peut lui donner un sentiment de solitude. Mais avec les progrès constants de la technologie, les étudiants peuvent s’engager plus activement avec des enseignants ou d’autres étudiants, en utilisant des outils tels que la vidéoconférence, les médias sociaux et les forums de discussion. Les étudiants qui suivent une formation en ligne passent énormément de temps sur leur ordinateur et d’autres appareils de ce type ; ce qui peut entraîner de la fatigue visuelle, la survenue de mauvaises postures ou d’autres problèmes physiques, qui peuvent affecter l’apprenant.

Les étudiants les plus jeunes sont souvent ceux qui rencontrent le plus de problèmes d’autodiscipline. Donc, ils seront moins motivés pour terminer leur formation en ligne, parce qu’il n’y aura pas eu d’enseignant physiquement présent pour les motiver à étudier. Un autre inconvénient très important, vous êtes seul face à vos cours, ou presque. Pas de professeurs à votre disponibilité qui pourra vous faire une démonstration écrite et orale à la fois, et pas de camarades d’amphi qui peuvent aider à se motiver. Évidemment, la plupart des cours à distance intègrent des contacts par téléphone, mail voire chat avec vos professeurs, mais cela ne remplacera jamais un professeur en live. Il peut être difficile de se motiver seul devant ses devoirs après une longue journée de travail. Au terme de notre réflexion, la pondération de la balance des avantages et des inconvénients de l’enseignement à distance au Maroc nous indique que les bénéfices et gains obtenus dépassent de loin les traits négatifs et le prix à payer, lesquels peuvent être dépassés grâce à un effet d’expérience consolidé par un investissement dans l’infrastructure technologique et les ressources e-learning nécessaires à un bon apprentissage. En un temps record et grâce à la mobilisation des différentes parties prenantes de l’écosystème de l’éducation et la formation professionnelle, nous avons assisté à une digitalisation massive de l’enseignement qui aurait pu prendre des décennies en un temps normal. Maintenant que la crise de Covid-19 s’approche du déclin, la question qui se pose est : à quoi ressemblera le mode d’enseignement post-Covid ?

Vous êtes l’une des écoles publiques les plus prisées. Comment entretenir ce rang face à un secteur privé de plus en plus doté de grands moyens ?

L’Ecole nationale de commerce et de gestion de Casablanca est un établissement public à accès régulé et l’admission des étudiants se fait sur la base de la moyenne générale du baccalauréat et sur concours national. Nous recrutons les meilleurs bacheliers du Maroc et la sélectivité à l’entrée est transparente et rigoureuse.
La vision de notre école a pour finalité la mise en place d’une école dont les principaux fondements sont l’équité, l’égalité des chances, la qualité des formations et la promotion du citoyen et de la société. C’est ainsi qu’à travers son modèle pédagogique et ses valeurs, l’ENCG-Casa cherche à valoriser celui-ci, moteur fondamental d’un Maroc en mouvement. L’ENCG-Casa s’investit donc dans la formation de futurs dirigeants performants, porteurs de changement et imprégnés d’un esprit de citoyenneté active. L’ENCG-Casa ambitionne ainsi de compter parmi les écoles supérieures de référence du monde selon les standards internationaux.

L’objectif de l’ENCG-Casa depuis sa création en 2007 est de répondre aux besoins du marché de travail dans les domaines de la gestion et du commerce en formant des cadres capables de relever les défis de compétitivité de notre système productif national. En outre, notre mission est de former des cadres, des managers et de futurs décideurs marocains de haut niveau pour pouvoir accompagner les organisations marocaines dans leur développement et faire face à la mondialisation. Notre école a été classée parmi les 1ères écoles de commerce et de gestion au Maroc. Nous sommes très honorés par ce classement qui prouve une fois de plus que les établissements publics de l’enseignement supérieur peuvent faire un excellent travail. Mais nous sommes conscients aussi qu’il y a d’autres établissements du secteur privé dotés de grands moyens qui offrent de très bonnes formations et que la concurrence devient de plus en plus importante.

Le constat est que la concurrence devient pressante par la présence des universités privées marocaines et des écoles de commerce qui ont obtenu la reconnaissance de leurs diplômes par le ministère de l’éducation, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Mais nous sommes sereins et convaincus que l’ENCG de Casablanca, forte de son expérience de presque de 15 ans et dotée d’un staff pédagogique très interactif avec l’évolution des exigences dans la qualité des formations, saura maintenir son leadership en tant que l’une des meilleures écoles de commerce au Maroc. L’ENCG de Casablanca dispose aussi d’une formation doctorale grâce à la qualité des thèmes de recherche développés par les 3 laboratoires de recherche accrédités par l’Université Hassan II. Nos lauréats sont appréciés par les entreprises qui les recrutent et le taux d’insertion professionnelle avoisine les 98%. Nous avons aussi plusieurs partenariats avec des universités et des écoles de commerce dans plusieurs pays comme la France, la Belgique, les USA, l’Allemagne, la Chine, le Brésil, la Finlande, le Royaume-Uni, l’Espagne, la Tunisie, la Malaisie, … qui pérennisent le rayonnement exemplaire de notre honorable établissement.

L’ENCG de Casablanca comme établissement public jouit d’une grande notoriété nationale et internationale, et les études y sont gratuites. Personnellement, je ne considère pas les établissements privés comme des concurrents, mais plutôt des partenaires, et nous avons la même mission qui consiste en la préparation des ressources humaines capables de lever les défis de demain pour un meilleur développement socio-économique de notre pays. D’ailleurs, plusieurs opportunités se sont présentées afin de développer des partenariats publics/privés dans certains domaines.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *