Projet éducation secondaire : 6.000 cadres d’établissements formés grâce au MCA Morocco

Projet éducation secondaire : 6.000 cadres d’établissements formés grâce au MCA Morocco

C’est à Fès que le projet éducation secondaire portant sur la formation de 6.000 cadres administratifs et pédagogiques a eu lieu.

Ce programme s’adressera, dans un premier temps, à 3 Académies régionales de l’éducation et de la formation (AREF), en l’occurrence celles de Fès-Meknès, Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Marrakech-Safi. Et le projet devra être généralisé par la suite à toutes les académies. Soutenue par l’Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco), l’initiative portée par le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique devra donner lieu à la mise en oeuvre de 9 projets «Rénovation des métiers de l’éducation et de la gestion des parcours professionnels» du portefeuille selon la loi-cadre 51.17. Ce programme de formation retient bien entendu les orientations stratégiques du département de l’éducation nationale (DEN) dans le volet de la formation continue et en partenariat avec le Centre national de l’innovation pédagogique et de l’expérimentation (CNIPE)/Unité centrale de la formation des cadres (UCFC), les Centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation (CRMEF) et les AREF concernés. Concrètement, les sessions seront animées par 480 formateurs sélectionnés au niveau régional à l’issue d’appels à candidatures lancés par le DEN. 26 modules dans les domaines «Pédagogie et didactique», «Management et leadership» et «Modules transversaux» seront dispensés.

L’objectif est de renforcer les capacités et compétences des cadres pédagogiques et administratifs qui exercent dans les établissements de l’enseignement secondaire toutes structures confondues. Le modèle baptisé «Lycée Attahadi», principale composante du projet Education secondaire, relève du programme de coopération Compact II, doté d’un budget de 450 millions de dollars financé par le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, représenté par le MCC, et dont la mise en œuvre est confiée à l’Agence MCA-Morocco. «Ce plan qui sera déployé selon un modèle hybride (présentiel et distanciel) favorisera également l’autoformation et la formation à distance des acteurs pédagogiques et administratifs, via la plateforme de formation à distance du DEN (e-takwine)», expliquent les responsables. Une application de gestion de la formation a été conçue pour assurer la mise en œuvre des formations à différents niveaux.

Bref, le déploiement du modèle «Lycée Attahadi» devrait apporter un appui intégré aux établissements de l’enseignement secondaire cibles. Renforcement de l’autonomie administrative et financière, promotion d’une pédagogie centrée sur l’élève, amélioration de l’environnement physique des apprentissages sont les principaux axes sur lesquels les porteurs du programme se sont penchés pour développer les contenus des différents modules. Réhabiliter les infrastructures scolaires et la fourniture d’équipements informatiques et didactiques représentent également une condition sine qua non. A suivre…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *