Situé à Casa Anfa : Un Institut «nouvelle génération» sur le digital verra bientôt le jour

Situé à Casa Anfa : Un Institut «nouvelle génération» sur le digital verra bientôt le jour

Le digital est un créneau de formation qui a le vent en poupe en ce moment. La demande sur les métiers dans le secteur se fait de plus en plus sentir étant donné le recours croissant des entreprises aux canaux numériques.

Cette affluence s’est accélérée par le contexte de la Covid-19 qui ne laisse pas d’autres choix aux entreprises que de s’aligner sur la digitalisation. Plusieurs projets sont en cours actuellement pour renforcer le potentiel des ressources humaines dans ces professions d’avenir. Dernier en date, le projet relatif àl’Institut de formation dans les métiers de la gestion et du digital (IFMGD) initié par l’OFPPT avec un budget d’environ 31 millions de dirhams.

800 stagiaires concernés

L’Office planche actuellement sur les études architecturales liées à la construction de cet établissement qui sera installé au futur quartier des affaires se rapportant à la place financière de Casablanca (Casablanca Finance City). Ce projet sera réalisé dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de développement du Grand Casablanca pour le développement du secteur de la formation professionnelle qui englobe la mise en place d’un programme de 13 établissements de formation professionnelle.
Etalé sur une superficie de 8.050 mètres carrés sis dans l’enceinte du quartier Cité de l’Air du projet Casa Anfa, cet institut abriterait 800 stagiaires et administrera la formation à travers des groupes de 20 stagiaires.

Des formations plus adaptées au marché de l’emploi

En termes de contenu, les cours seront axés sur le renforcement des compétences métiers, linguistiques et soft skills. L’offre de formation couvre les secteurs des banques et assurances, la gestion et le commerce ainsi que le digital. La structure de l’établissement sera composée entre autres d’un espace Career center, des espaces d’innovation, une médiathèque, un centre de langues et soft skills ainsi que des services aux entreprises et entrepreneuriat. En termes de caractéristiques, ce projet adopte une approche fondée sur un esprit d’établissement «nouvelle génération». Compte tenu de son emplacement à proximité de Casablanca Finance City, l’OFPPT mise sur une identité visuelle «remarquable» et une conception rapprochant les espaces de formation de la réalité de l’entreprise. Dans le même sens, ses infrastructures doivent allier l’acte d’apprentissage et un cadre de vie favorisant la créativité et l’ouverture. Ce lieu devra obéir à la nécessité d’avoir des espaces évolutifs et adaptables aux besoins de la formation.

Espaces d’innovation et incubateur

Outre le career center et le centre de langues et soft skills, il est prévu de mettre en place des espaces d’innovation comprenant un espace de co-working, et un incubateur et digital factory. L’objectif étant de donner libre cours à l’échange et à la créativité. Ainsi, l’espace co-working est dédié au travail collaboratif des stagiaires. Conçu en open space, cet endroit va être équipé pour reproduire des espaces de travail réels. Par ailleurs, l’incubateur est une structure d’appui à la création d’entreprises dans le domaine du digital.

Il devra comporter des ressources spécialisées dans l’accompagnement et l’assistance des entreprises avant leur création ou dans les premières années de leur vie, relève l’OFPPT ajoutant que ces services seront axés autour de l’assistance, le networking, ou encore l’accompagnement pour l’accès au financement et aux partenariats. Pour sa part la digital factory est une unité de production digitale qui permet aux ressources de l’Institut de formation dans les métiers de la gestion et du digital de travailler sur des projets «concrets, à réelle valeur ajoutée pour les entreprises de la région», selon la même source. Il s’agit de ce fait d’un outil de transformation digitale de ces entreprises.

Offres de services aux entreprises

Cet institut englobe aussi des services aux professionnels. «Offrir des services aux entreprises dans le domaine du développement des compétences des salariés devrait être l’une des missions les plus importantes de l’IFMGD», précise l’OFPPT soulignant que le développement des services aux entreprises en général et de la formation continue en particulier n’a pas pour seule finalité d’aider l’entreprise marocaine à améliorer sa compétitivité.

«C’est aussi l’occasion pour elles d’améliorer leur financement, à travers une offre payante de prestations de services à l’entreprise. La structure des services aux entreprises devrait être un espace dynamique et véritable pôle d’expertise et d’innovation en matière de développement des compétences des salariés de l’entreprise et de l’employabilité des actifs», précise-t-on. Le pôle services aux entreprises devra accompagner les entreprises de la région dans leurs stratégies de développement des compétences de leurs salariés ou encore apporter aux entreprises des solutions de formation et d’assistance par une expertise de proximité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *