Thami Ghorfi : «Nous avons décidé depuis juin 2020 d’adopter le Blended Learning»

Thami Ghorfi : «Nous avons décidé depuis juin 2020 d’adopter le Blended Learning»

Entretien avec Thami Ghorfi, président de ESCA Ecole de Management

A la tête de l’une des écoles privées de management les plus en vue, Thami Ghorfi, président de ESCA Ecole de Management, revient dans cet entretien sur les transformations attendues pour la rentrée prochaine et la mise en place de nouveaux diplômes et partenariats.

ALM : La crise actuelle risque de provoquer des changements en cascade dans tous les domaines. Quel pourrait être l’impact sur l’enseignement supérieur en général et le privé en particulier ?

Thami Ghorfi : Les impacts peuvent être majeurs évidemment, tant au niveau des étudiants que des organisations d’enseignement et de recherche. Cela nous interpelle collectivement sur la nécessité d’accélérer la digitalisation des processus d’apprentissage et de développer notre expérience à l’échelle du pays. L’essentiel est d’avoir une vision commune et de nous mobiliser pour la réaliser, même si nous faisons des erreurs chemin faisant.
L’enseignement supérieur privé fait face aux mêmes défis, il doit utiliser son agilité d’action pour aller plus vite, expérimenter et cristalliser des modèles utiles.

La rentrée prochaine est celle du déploiement du système bachelor. Comment voyez-vous cette réforme ?

Le lancement du bachelor est une bonne nouvelle pour nous. Au niveau de ESCA Ecole de Management, nous lançons 2 nouveaux programmes dans ce cadre. Il s’agit de l’International Bachelor in Business Administration, qui est un programme en anglais visant à former des étudiants qui répondent aux besoins de l’internationalisation des entreprises. Ces profils bénéficient de toute la dimension internationale de ESCA Ecole de Management et auront de multiples opportunités de vivre des expériences internationales dans différentes régions du monde.
Le second programme est le Bachelor Digital Business, qui répond à l’immense demande en profils ayant une double compétence dans les champs du numérique et qui maîtrisent le management et ses méthodes. Ce Bachelor forme des managers opérationnels qui ont cette culture du digital et qui sont à même d’accompagner les entreprises dans leur internationalisation et dans leur transformation digitale.
Nous saisissons cette opportunité pour rapprocher nos programmes Bachelors du système anglo-saxon et asiatique. C’est aussi une opportunité pour attirer encore plus d’étudiants internationaux sur le campus de ESCA Ecole de Management à Casablanca.

Le partenariat public-privé est érigé en priorité dans certains domaines. L’enseignement supérieur se prête-t-il aussi à ce genre de partenariat ?

Oui bien évidemment, l’enjeu du partenariat public privé est de mieux assurer les missions du service public dans certains domaines, avec une dimension performance et rentabilité au service des citoyens. Nous y croyons fortement. C’est aussi l’approche de synergies qui prévaut à mon sens aujourd’hui. Dans ce sens, ESCA Ecole de Management a développé un partenariat avec le prestigieux Institut agronomique et vétérinaire Hassan II pour déployer entre autres le MBA dans le cadre de la formation continue.
Nous venons de mettre en place une coopération étroite avec l’ENCG de Casablanca pour déployer des synergies et accompagner nos étudiants et les entreprises.

Qu’est-ce que vous pensez de l’enseignement hybride ? Sommes-nous condamnés à terme à son adoption ?

C’est un bel acquis au service des communautés d’apprenants, des étudiants et des participants aux programmes de formation continue. Je souhaite rappeler qu’au sein de ESCA Ecole de Management, nous avons décidé depuis juin 2020 d’adopter le Blended Learning comme mode d’enseignement. C’est une merveilleuse solution pour permettre aux étudiants d’accéder à la connaissance et aux contenus de la formation, tout en progressant chacune et chacun à son meilleur rythme.
La réussite du Blended Learning passe nécessairement par la capacité d’innovation pédagogique de l’institution. Je saisis cette occasion pour exprimer mes remerciements à tous mes collègues enseignants qui ont accéléré fortement les innovations pédagogiques au service de nos étudiants cette dernière année.

Comment se prépare l’Esca à la reprise post-Covid ?

Nous aurons le plaisir d’entrer au sein du nouveau campus de ESCA Ecole de Management dans le quartier Casa Anfa, au sein de Casablanca Finance City. Nous attendons avec impatience d’y accueillir nos étudiants l’année académique prochaine et de retrouver toute la dynamique internationale et culturelle qui caractérise notre établissement.
Nous renforçons aussi notre offre de programmes par les bachelors comme mentionné, mais aussi par un master spécialisé en management de la transformation digitale. Les entreprises sont disposées maintenant à engager leur stratégies post-Covid, elles ont besoin de compétences et de talents pour réussir cette transformation. Nous travaillons à les accompagner.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *