Formation

WISE Prize : Patrick Awuah, une médaille d’or et 500.000 dollars américains !

© D.R

Patrick Awuah, fondateur et président de l’université Ashesi, vient de recevoir le prestigieux WISE Prize pour l’éducation. 

Son établissement, institution privée à but non lucratif, reconnue depuis dix ans, est considérée, désormais, comme la meilleure université du Ghana. La cérémonie de remise du prix a été effectuée lors de la session plénière d’ouverture du Sommet mondial de l’innovation pour l’éducation à Doha. Et c’est la princesse Sheikha Moza bint Nasser, présidente de la Qatar Foundation, qui a remis en personne le WISE Prize pour l’éducation à Patrick Awuah. L’événement a réuni près de 2.000 participants venus de plus de 100 pays.

«Je suis ravi d’accueillir Patrick Awuah, le sixième lauréat du WISE Prize pour l’éducation. Il rejoint un groupe de personnalités qui partagent une passion commune pour l’éducation comme moteur de l’émancipation. Tous les lauréats du WISE Prize ont identifié des besoins qui les ont poussés à agir. Et tous ont réussi à rassembler et fédérer autour de leur vision. L’histoire de Patrick Awuah est unique, par sa prise de conscience du rôle du leadership éthique dans la transformation sociale, notamment en Afrique. Sous sa direction, Ashesi a mis en place plusieurs programmes d’études reposant sur les piliers des arts libéraux. Il a compris que les outils pour acquérir et interpréter les connaissances sont tout aussi importants que les connaissances elles-mêmes. En plaçant le leadership au cœur de son engagement, Patrick Awuah est devenu un modèle pour nous tous qui œuvrons à promouvoir l’éducation comme moteur de l’émancipation». Le témoignage de Stavros N. Yiannouka, directeur général de WISE, parle de lui-même. Pour rappel, le WISE Prize pour l’éducation est la distinction la plus importante récompensant un individu (ou une équipe de six personnes) pour sa contribution exceptionnelle et mondiale à l’éducation. Le lauréat se voit remettre une médaille en or, symbole du WISE Prize, ainsi que la somme de 500.000 dollars américains.  C’est en 1985 que Patrick Awuah a quitté le Ghana avec 50 dollars en poche et une bourse pour étudier au Swarthmore College, en Pennsylvanie (États-Unis). «Ses quatre années d’études en arts libéraux lui ont prouvé le pouvoir de la pensée critique, ce qui contrastait grandement avec ce qu’il avait précédemment appris», soulignent ceux qui ont connu l’homme. Son diplôme en poche, Patrick Awuah embrasse une carrière chez Microsoft, où il a notamment dirigé la conception de l’accès Internet par ligne commutée.

De retour au Ghana, il décide de créer sa propre entreprise de logiciels. Son leitmotiv tournera dès lors autour de la mise en place d’un leadership éthique pour former une génération capable d’apporter des changements positifs en Afrique. Dans la foulée, il reprend ses études, à l’université de Berkeley cette fois-ci, pour mieux appréhender le leadership et l’intégrité. La reconnaissance de sa réalisation par la création de l’université Ashesi est bien justifiée. L’établissement possède actuellement un campus de plus de 40 hectares à Berekuso, sur les hauteurs d’Accra, la capitale du Ghana, et accueille 900 étudiants. Les cursus proposés sont de quatre ans en ingénierie, administration des affaires, informatique et gestion des systèmes d’informations. Edifiant.

Articles similaires

FormationUne

Université : L’offre des filières de formation a pratiquement doublé

Le contexte national et international exige plus que jamais une réforme en...

Formation

Recherche scientifique : L’UM5R et l’Association des Universités Africaines renforcent leur coopération

Les moyens de promouvoir la coopération dans les domaines de la recherche...

Formation

Approche Genre: L’Université Abdelmalek Essaâdi promeut l’implication des femmes dans les prises de décision

Une convention-cadre de partenariat a été signée, samedi à Tanger, entre la...

Formation

Enseignement supérieur : Thami Ghorfi, 1er Marocain à rejoindre le Board de l’AACSB

Le Maroc fait son entrée officielle au conseil d’administration de Association to...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus