EmploiUne

HCP : 51,9% des salariés travaillent sans contrat au Maroc

© D.R

La moitié des actifs occupés n’a aucun diplôme

Radioscopie : Les jeunes âgés de 15 à 24 ans et les personnes sans diplôme sont de loin les plus touchés par le travail sans contrat avec respectivement des taux de 69,6 et 71,5%.

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) vient de publier un portrait des caractéristiques de la population active et ses composantes en 2023. Il ressort de la note d’information du HCP que le marché du travail au Maroc demeure encore caractérisé par une faible protection des salariés. En effet, 51,9% des salariés ne disposent d’aucun contrat formalisant leur relation avec l’employeur. Seulement 26,7% disposent d’un contrat à durée indéterminée, 14,9% d’un contrat à durée déterminée et 6,5% d’un contrat verbal. A noter que la part des salariés ne disposant d’aucun contrat s’élève à 72,5% en milieu rural contre 44,4% en milieu urbain. Ce taux passe de 36,2% parmi les femmes à 55,9% parmi les hommes. Les jeunes âgés de 15 à 24 ans et les personnes n’ayant aucun diplôme sont de loin les plus touchés par le travail sans contrat avec respectivement des taux de 69,6 et 71,5%.

Par ailleurs, environ 35,3% des actifs occupés travaillent plus de 48 heures par semaine (37,7% parmi les citadins et 31,6% parmi les ruraux). La durée excessive de travail concerne les hommes (41%) beaucoup plus que les femmes (13,5%). Parmi les autres caractéristiques, il convient de relever que près de 11% des actifs occupés exercent un emploi non rémunéré. Cette proportion est plus élevée chez les ruraux (24,6%) que chez les citadins (2,2%), et chez les femmes (28,5%) que chez les hommes (6,4%). Les jeunes de moins de 25 ans sont particulièrement plus touchés par le travail non rémunéré avec une part de 33,5% contre 7,5% pour les adultes âgés de 45 ans et plus. Le HCP fait remarquer que les personnes n’ayant aucun diplôme sont également plus touchées par l’emploi non rémunéré avec une part de 14,7% contre 7,4% pour les détenteurs d’un diplôme.

Près d’un actif occupé sur 10 (10,2%) exerce un emploi de type occasionnel ou saisonnier (15,5% en milieu rural et 6,8% en milieu urbain). Autre constat alarmant : 49,9% des actifs occupés n’ont aucun diplôme, 32% ont un diplôme moyen et 18,1% un diplôme supérieur. Dans le secteur de «l’agriculture, forêt et pêche», 77,2% n’ont aucun diplôme. Cette proportion atteint 56,7% dans le secteur des BTP, 40,9% dans «l’industrie y compris l’artisanat» et 34,7% dans les «services». Près de deux tiers des indépendants (65,8%) ne disposent d’aucun diplôme, 27,8% ont un diplôme moyen et 6,4% un diplôme supérieur. Pour les salariés, ces proportions sont respectivement de 40,4, 34,4 et 25,2%.

27,8 millions de personnes en âge d’activité

La population en âge d’activité (15 ans et plus) a atteint 27.888.000 personnes en 2023. Dans le détail, 12.171.000 sont des actives (10.591.000 pourvues d’un emploi et 1.580.000 en situation de chômage) et 15.717.000 sont en dehors du marché de travail. Sur les 10.591.000 actifs occupés, 39,3% d’entre eux résident en milieu rural et 20,7% sont de sexe féminin. Les jeunes âgés de 15 à 34 ans constituent 34,2% du volume total de l’emploi (8,1% pour les 15 à 24 ans et 26,1% pour les 25 à 34 ans). Le taux d’emploi a atteint 38% au niveau national ( 34,8% en milieu urbain et 44,3% en milieu rural). Il est de 61,1% parmi les hommes et 15,5% parmi les femmes. Ce taux est de 53,8% pour la tranche d’âge 35-44 ans et de 14,5% pour les 15-24 ans. La répartition des actifs occupés selon le secteur d’activité montre que le secteur des services se situe en première position avec 5.114.000 personnes ( 48,3%).

Il est suivi de «l’agriculture, forêt et pêche » avec 2.947.000 personnes (27,8%), de l’industrie y compris l’artisanat (1.296.000 personnes, soit 12,2%) et des BTP (1.228.000 personnes). Parmi les 5.114.000 personnes exerçant dans le secteur des « services», 31,3% relèvent de la branche du commerce, 12,7% des services sociaux fournis à la collectivité et 12,1% du transport, entrepôts et communications. Près des deux-tiers (66,5%) des actifs occupés citadins exercent dans le secteur des «services» et 16,8% dans l’«industrie y compris l’artisanat». En milieu rural, 64% des actifs occupés exercent dans le secteur de l’«agriculture, forêt et pêche».

Près de 3 actifs occupés sur 10 bénéficient d’une couverture médicale

Près de 3 actifs occupés sur 10 (29,3%) bénéficient d’une couverture médicale liée à l’emploi (41,4% dans les villes et 10,7% à la campagne). Dans sa note, le HCP signale que la part des actifs occupés affiliés à un système de couverture médicale rattaché à l’emploi est fortement liée au niveau de diplôme. Elle est de 13,5% parmi les personnes n’ayant aucun diplôme contre 74% parmi les détenteurs d’un diplôme supérieur. Les actifs occupés exerçant dans le secteur de l’industrie y compris l’artisanat enregistrent le taux de couverture médicale le plus élevé (49,2%).

Viennent ensuite ceux exerçant dans le secteur des services (41,2%), des BTP (13%) et de l’«agriculture, forêt et pêche» (6,8%). Au niveau national, 45,7% des salariés bénéficient d’une couverture médicale assurée par l’employeur. Il est de 60,7% parmi les femmes et 41,9% parmi les hommes. Par ailleurs, le HCP indique que près de 3 actifs occupés sur 10 (28,3%) sont affiliés à un système de retraite.
Le taux de couverture par un système de retraite est de 35,8% parmi les femmes et de 26,4% parmi les hommes. Ce taux passe de 12,5% pour les actifs occupés n’ayant aucun diplôme à 73,2% pour les détenteurs d’un diplôme supérieur.
Plus de 4 salariés sur 10 (44,4%) sont affiliés à un système de retraite, (52,5% en milieu urbain et 21,8% en milieu rural). Cette proportion est de 60,6% parmi les femmes contre 40,2% parmi les hommes.

C’est le titre de la boite

Plus de 82% des chômeurs sont diplômés

Caractéristiques. La majorité des chômeurs (82,3%) réside en milieu urbain. Parmi eux, 75,7% ont moins de 35 ans. De plus, 82,6% des chômeurs sont diplômés et 31,1% sont des femmes. Ce sont les diplômés de niveau moyen qui ont enregistré la hausse la plus importante avec un taux de chômage passant de 14,1 à 15,8% ( 1,7 point). En revanche, le taux de chômage des diplômés de niveau supérieur a enregistré une quasi-stagnation, passant de 25,8 à 25,9%.

Près de la moitié des chômeurs (51,2%) sont des primo-demandeurs d’emploi. 66% sont au chômage depuis une année et plus. Le chômage a été marqué par la hausse de la proportion des personnes récemment en chômage. La part des personnes en situation de chômage depuis moins d’un an est passée de 31,3 à 33,3%. D’un autre côté, 27,8% des chômeurs se sont retrouvés dans cette situation suite à l’achèvement des études et 27% suite au licenciement ou à l’arrêt de l’activité de l’établissement.

Articles similaires

EditorialUne

Statistique évolutive

L’élaboration des politiques publiques ainsi que la prise de décision, aussi bien...

ActualitéUne

Aïd Al-Adha : M. Sadiki tient une réunion avec les professionnels de la filière des viandes rouges

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et...

ActualitéUne

M. Laftit s’entretient avec son homologue belge des moyens de renforcer la coopération bilatérale

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a eu, lundi à Rabat, des...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus