IBM soutient la Fondation marocaine de l’éducation pour l’emploi

IBM soutient la Fondation marocaine de l’éducation pour l’emploi

IBM promet de former 30 millions de personnes dans le monde, d’ici 2030. La firme américaine vient d’annoncer la signature de plus de 170 nouveaux partenariats en faveur de l’éducation dans plus de 30 pays en Amérique, en Asie-Pacifique, en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Au Maroc, IBM s’est associé à la Fondation marocaine de l’éducation pour l’emploi (EFE) pour permettre aux jeunes d’accéder à des compétences numériques et à des formations sur la plateforme IBM SkillsBuild.

Explications.

La donne est au coeur de tous les discours politiques. Et depuis toujours, IBM s’est positionné dans l’éducation. Son nouveau programme vise à fournir, à l’horizon 2030, des compétences nécessaires à l’emploi pour près de 30 millions de personnes dans le monde. Sa feuille de route repose sur plus de 170 nouveaux partenariats universitaires et industriels et s’appuiera sur les différentes plateformes de développement de carrière mises en place par IBM. «Les talents sont partout ; les possibilités de formation ne le sont pas», a rappelé Arvind Krishna, président- directeur général d’IBM. «C’est pourquoi nous devons élargir l’accès aux compétences numériques et aux possibilités d’emploi, afin que davantage de personnes – quel que soit leur milieu – puissent tirer parti de l’économie numérique.

Aujourd’hui, IBM s’engage à fournir de nouvelles compétences à 30 millions de personnes à l’horizon 2030. Cela permettra de démocratiser les opportunités, de combler le déficit croissant en compétences et de donner aux nouvelles générations de travailleurs les outils dont ils ont besoin pour construire un avenir meilleur pour euxmêmes et pour la société». Tout est dit. Au Maroc, IBM s’est associé à la Fondation marocaine de l’éducation pour l’emploi (EFE) pour permettre aux jeunes d’accéder à des compétences numériques et à des formations sur la plateforme IBM SkillsBuild. «Ce partenariat nous aidera à élargir le vivier actuel de talents et à doter la maind’oeuvre marocaine des compétences dont les entreprises ont aujourd’hui le plus besoin. Alors que nous inaugurons une nouvelle économie numérique à travers tout le pays, il est devenu crucial que nous puissions disposer d’une main-d’oeuvre outillée en compétences de nouvelle génération», a déclaré Hassan Bahej, directeur général d’IBM Maroc.

Le programme proposé est accessible à tous. Déclinés en offres variées et en une approche modulaire, les programmes éducatifs d’IBM vont de l’enseignement technique pour les jeunes au sein d’écoles publiques et d’universités, aux stages rémunérés. Concrètement, le projet d’IBM de former 30 millions de personnes repose sur la signature de partenariats paraphés avec des universités et des entités gouvernementales. La firme a noué, également, des alliances avec des ONG, surtout celles qui axent leurs efforts sur l’amélioration des jeunes défavorisés, des femmes ou encore des anciens combattants. D’entrée, la nécessité d’instaurer des formations adéquates qui puissent suivre le rythme d’accélération actuel de la transformation numérique s’impose de fait, compte tenu des nouvelles mutations que connaît le monde entier. Martin Sundblad, directeur de recherche et co-responsable en pratique de compétences européennes chez IDC, a rappelé d’ailleurs que «la transformation numérique est aujourd’hui arrivée à un tel point qu’elle commence à toucher tous les processus, fonctions et rôles professionnels au sein des entreprises ; dans un tel contexte le besoin de formation devient plus que jamais impératif. Le développement des compétences numériques est désormais nécessaire au sein de l’ensemble du système éducatif et professionnel. Le programme IBM permettra de soutenir cette transition».

Pour sa part, Houda Barakate, PDG d’EFE Maroc, a déclaré : «Le succès qu’a connu la collaboration qui fut lancée en juillet 2020 a encouragé EFE-Maroc et IBM à continuer de travailler ensemble pour lutter efficacement contre le chômage des jeunes au Maroc. Grâce à IBM SkillsBuild, nous sommes en train de combler le fossé qui existe entre le marché du travail et les jeunes demandeurs d’emploi, en formant ces derniers aux compétences techniques et non techniques dont ils ont le plus besoin». De son côté, Anas Guennoun, président d’EFE Maroc, a souligné que «grâce au soutien d’IBM, des centaines de jeunes marocains vulnérables au chômage bénéficieront de la plateforme d’apprentissage d’IBM et seront préparés à faire face aux défis actuels et futurs du marché du travail.

Nous sommes fiers qu’IBM puisse contribuer à la mission d’EFE au Maroc, laquelle consiste à créer des opportunités économiques pour les jeunes chômeurs afin qu’ils puissent profiter d’un avenir meilleur pour eux-mêmes, mais aussi pour leurs familles et leurs communautés». L’adéquation formation-emploi est une problématique réelle qui touche toutes les populations et y remédier passe par la formation pour des fois des reconversions même…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *