970x250

Incubateur francophone africain : L’AUF clôture sa 4ème édition

Incubateur francophone africain : L’AUF clôture sa 4ème édition

L’Agence universitaire de la francophonie (AUF) au Maghreb en partenariat avec MCISE vient de clôturer la 4ème édition de l’incubateur francophone africain au Café la scène de la Fondation Hiba.

Cette année ce sont 7 projets au lieu de 5 qui ont été primés. Et le 4ème prix, doté de 1.000 euros, est revenu au jeune marocain Imad Alouiz pour son projet Vgolives. Le Burkina Faso, le Cameroun, le Burundi, le Bénin, la Tunisie et le Tchad ont aussi été récompensés à travers leur candidat respectif. Les récompenses sont allées de 500 à 2.500 euros. Cette cérémonie vient après deux mois d’accompagnement de 30 étudiants et jeunes diplômés africains dans la création et le développement de leurs projets de startups à caractère sociétal et/ou environnemental. La cérémonie de remise des prix a permis aussi de revenir sur cette 4ème édition et d’échanger sur les enjeux de l’entrepreneuriat universitaire.

L’événement en format hybride a réuni les 24 étudiants ou jeunes diplômés de 15 pays africains bénéficiaires du programme. Cela fait quatre ans que l’Incubateur francophone africain a été créé. Chaque année, 30 entrepreneurs sont accompagnés et 15 pays africains représentés. La durée d’incubation est fixée à deux mois et le nombre de prix primés à 7.

Pour rappel, l’Agence universitaire de la francophonie, créée il y a 60 ans, est une association mondiale d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche francophones. Elle regroupe 1.007 établissements universitaires sur les cinq continents dans 119 pays. L’AUF agit pour une francophonie universitaire engagée dans le développement économique, social et culturel des sociétés. Elle intervient dans dix régions du monde dont le Maghreb. Installée à Rabat depuis 2012, la direction régionale Maghreb anime un réseau de 118 membres dans quatre pays : l’Algérie, la Libye, le Maroc et la Tunisie. Elle pérennise l’action de l’AUF, présente depuis les années 90. Elle compte 4 implantations dans trois pays : trois Campus numériques francophones (CNF) à Alger (Algérie), Rabat (Maroc) et à Tunis (Tunisie) et l’Institut de la francophonie pour l’ingénierie de la connaissance et la formation à distance (IFIC) à Tunis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *