Industrie 4.0 : Emines Junior Entreprise dresse son bilan

Industrie 4.0 : Emines Junior Entreprise dresse son bilan

L’Ecole de management industriel bénéficie depuis sa création de l’écosystème d’innovation créé par l’Université Mohammed VI à Benghrir. Sa junior entreprise qui s’est distinguée en 2017 comme meilleure de l’année revient sur les faits marquants et anticipe les besoins en innovation dans un contexte en perpétuel changement. Les détails.

Le concept des Juniors Entreprises permet résolument de mettre l’entrepreneuriat au cœur des priorités des étudiants.

Comme tout concept de junior entreprise, l’Emines Junior Entreprise a pour mission de créer un pont entre les étudiants qu’elle représente et les  entreprises de tout secteur. A la clé, la réalisation de projets concrets et le développement de leur capacité d’analyse et de leurs compétences managériales ! La rémunération représentant une source de motivation supplémentaire pour ses jeunes étudiants.

Pour rappel, l’EJE se distingue par sa capacité à répondre à des demandes pointues dans le domaine de l’Analytic, Digital, l’industrie 4.0, le Design Thinking…

Le Label Junior espoir, en tant que meilleure junior création lors du Congrès national des juniors entreprises marocaines organisé par la Confédération des juniors entreprises marocaines (CJEM) en septembre 2017 lui a également permis de se démarquer. Il faut dire que les 4 domaines autour desquels évoluent les étudiants sont aujourd’hui déterminants. Qu’il s’agisse d’analytic (traitement de données, conception de dashboard…) ou de l’intelligence artificielle (machine & deep learning, algorithme heuristiques, détection et identification en temps réel), les étudiants œuvrent dans le sens de l’expertise. Le second registre de compétences concerne le digital. A ce niveau, l’EJE entend se positionner dans le développement web et mobile, le développement d’applications (solutions de gestion, développement de base de données, développement des jeux), ou encore l’infographie. Ces domaines ayant été désignés par plusieurs cabinets internationaux comme étant les métiers de demain. 

L’industrie 4.0 intègre en effet la partie modélisation (modèle de recherche opérationnelle, modèle de simulation à événements discrets), celle dédiée à l’ingénierie (électronique et Internet of things, automatique et systèmes embarqués). L’innovation passant le «Design Thinking»; un concept reposant sur la création et l’animation d’ateliers collaboratifs et l’organisation de Hackathon.Depuis sa création, l’Emines Junior Entreprise a soutenu le mouvement des Juniors Entreprises au Maroc, à travers Solar Decathlon Africa (4ème place au Solar Decathlon Africa) et NeoPetra (prix de distinction et d’excellence).

Le concept des Juniors Entreprises permet résolument de mettre l’entrepreneuriat au cœur des priorités des étudiants. Au Maroc, La Confédération des Junior Entreprises marocaines a été créée en 2016 pour promouvoir le concept des JE au niveau national. Le statut de Junior-Entreprise a ainsi été juridiquement reconnu et valorisé auprès des entreprises.

Pour l’heure, la CJEM compte 20 Juniors à l’échelle nationale dont 11 Junior-Créations, parmi lesquelles se trouve l’Emines Junior Entreprise (EJE).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *