L’Université Hassan II de Casablanca et Technopark promeuvent l’employabilité des jeunes

L’Université Hassan II de Casablanca et Technopark promeuvent l’employabilité des jeunes

Une convention de partenariat visant à promouvoir l’employabilité des jeunes a été signée mardi à Casablanca entre l’Université Hassan II de Casablanca et Technopark.

L’accord signé par la Présidente de l’Université Hassan II de Casablanca, Awatif Hayar, et la directrice générale de Technopark, Lamia Benmakhlouf, vise à instaurer une coopération à même de renforcer la relation entre l’université et le monde des entreprises. Dans une déclaration à la presse, Mme Hayar s’est félicitée de cette collaboration, une initiative qui s’inscrit en droite ligne de la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI, notant à ce propos que le nouveau modèle de développement promeut le capital humain, un des piliers des recommandations du rapport sur le NMD.
«Nous nous inscrivons parfaitement dans cette vision et le positionnement de l’université comme levier important de formation et d’insertion des jeunes», a-t-elle souligné. Pour Mme Hayar, l’accord vise à promouvoir l’employabilité et l’insertion des jeunes en général, et des étudiants de l’Université Hassan II de Casablanca en particulier, soulignant que l’université porte un projet fédérateur qui comporte une stratégie importante dans le cadre de cinq axes, à savoir la e-gouvernance, l’innovation, l’insertion des étudiants, l’internationalisation et l’inclusion.

L’université dispose également de nombreuses infrastructures, notamment une plate-forme pour l’insertion, l’entrepreneuriat et l’incubation, et trois centres d’innovation et de transfert de technologie, a-t-elle dit, ajoutant que «nous mutualisons nos infrastructures pour l’insertion des jeunes de la région de Casablanca et les étudiants de l’université». Dans le même ordre d’idées, Mme Benmakhlouf a souligné que Technopark encourage les jeunes à prendre l’initiative de créer leur propre entreprise, à la lumière de la formation dispensée par l’université.

Elle a noté que l’accord signé encourage les jeunes à devenir de futurs entrepreneurs, faisant observer que les jeunes d’aujourd’hui travaillent sur des projets d’un grand intérêt en se basant sur le facteur innovation. Elle a dans ce sens indiqué que Technopark ouvre ses portes à ces jeunes, surtout s’ils bénéficient d’un accompagnement de l’université qui dispose actuellement de centres d’incubation et de recherche, permettant aux jeunes d’acquérir des compétences pour créer leur propre entreprise.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *