Marché de l’emploi : Les métiers des IT les plus prisés !

Marché de l’emploi : Les métiers des IT les plus prisés !

ReKrute vient de rendre publique la dernière enquête réalisée sur le secteur de l’IT au Maroc. Sur les 7.360 postes ouverts lors de la période du mois de septembre 2021, 68% correspondent aux métiers des call centers. Les détails d’un baromètre qui en dit long…

Comme à l’accoutumée, ReKrute annonce le baromètre par rapport au marché de l’emploi et les secteurs les plus pourvoyeurs d’emplois. Et le Top 5 des fonctions les plus demandées en septembre 2021 est composé par ordre de priorité des métiers du call center, de ceux de l’informatique et de l’électronique, de la banque et de la finance, de l’offshoring et du nearshoring et des autres services. Concrètement, sur 7.360 postes ouverts durant cette période, 68% sont revenus aux métiers du call center. Ils sont suivis de la fonction Informatique & Electronique avec 12,5% des postes ouverts durant ce même mois.

L’analyse du comportement du secteur bancaire a permis d’identifier 328 postes ouverts au mois de septembre 2021 contre 321 l’année d’avant ; ce qui montre à la fois son importance mais aussi sa stabilité dans le temps en matière de recrutement (+2,2%). Depuis le mois de janvier dernier, ce sont 2.575 postes qui ont été ouverts dans ce domaine d’activité. Les auteurs de l’enquête remarquent, cela dit, «une augmentation de près de 12% des postes ouverts depuis janvier 2021 par rapport à l’année dernière». En affinant davantage l’analyse, les 5 fonctions les plus demandées depuis le 1er janvier 2021 dans le secteur bancaire font référence à celles de l’informatique et l’électronique, les métiers de la banque, le commercial, la vente et l’export, les télécoms/ réseaux et enfin les métiers du call center. L’analyse des statistiques démontre que la fonction Informatique & électronique est la plus demandée par le secteur bancaire. Elle représente même plus de la moitié des postes ouverts en 2021. Ceci confirme l’effort déployé par les institutions bancaires dans le cadre de la transformation numérique. Les métiers de la banque occupent le second rang avec 25% des postes ouverts.

Enfin ceux du call center arrivent en dernière place avec seulement 3% des postes à pourvoir. Parmi les plus demandées dans ce secteur, les fonctions de chargé Etudes & Développement Senior, de développeur Java JEE confirmé, de chef de projet SI Senior, de Technical Lead Java JEE, de chargé d’appui commercial, de coach agile, de gestionnaire sinistre, de conseiller de clientèle, de directeur de projet SI, de chargé(e) de portefeuille- commercial terrain, de chargé d’affaires entreprise et enfin de développeur Full Stack confirmé. Selon les auteurs de l’enquête, «les profils confirmés et seniors en IT ayant cumulé plusieurs années d’expérience sont les plus recherchés par le secteur bancaire. 170 postes ouverts pour la fonction «chargé d’études et développement senior» ont été recensés. 154 postes sont à pourvoir pour la fonction de développeur Java JEE confirmé et 145 postes aussi à affecter pour la fonction de chef de projet SI senior». Concernant les niveaux d’études les plus demandés depuis le 1er janvier dernier, 908 postes ont été ouverts pour les Bac+5, soit 35% de la totalité des postes. 1% correspondent à des postes de personnes ayant un niveau Bac+4. 63 postes Bac+3 ont été ouverts lors de cette période, soit 2,5%.

Les Bac+2 ont, quant à eux, représenté 2% des postes ouverts durant cette période. On voit bien que les postes les plus convoités renvoient aux profils Bac+5. En termes de niveaux d’expériences les plus demandés, depuis le 1er janvier 2021, l’enquête a révélé que «le secteur bancaire est en quête des profils expérimentés auxquels il apporte plus d’intérêt par rapport aux profils juniors. Concrètement, 11% des profils recherchés par le secteur bancaire depuis le 1er janvier 2021 ont 4 ans d’expérience, 21% en ont entre 5 et 6 ans. 8,5% seulement des profils recherchés ont été ouverts pour ceux qui ont entre 1 à 3 ans d’expérience. En définitive, le nombre des postes ouverts, entre septembre 2020 et 2021, tous secteurs confondus, est passé de 7.360 à 6.062, soit une hausse de 20%. Cette hausse s’expliquerait par le redressement de l’activité économique du pays et ses changements structurels.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *