Programme Taqaddam/Life skills : Le Maroc profitera de l’expérience britannique

Programme Taqaddam/Life skills : Le Maroc profitera de l’expérience britannique

La troisième édition du programme des compétences de vie, baptisé Taqaddam, vient d’être lancée par le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

L’initiative soutenue par le British Council Maroc concerne plusieurs universités et établissements de formation professionnelle au Maroc.
Telle que conçue, elle permet d’aider les jeunes à développer des compétences essentielles à la vie pour pouvoir avancer avec confiance vers un avenir meilleur. Un tel développement personnel devrait en effet faciliter la vie à cette population tant sur le plan personnel que professionnel.
Concrètement ce sont 60 enseignants et 1.000 étudiants de certains universités et instituts qui participeront à des ateliers et activités en ligne, au cours des trois prochains mois.
Cette année, ont ainsi été sélectionnés les Universités Sultan Moulay Slimane à Beni Mellal, Mohammed Ier d’Oujda, Ibn Tofail à Kénitra, l’Institut national des énergies renouvelables et d e l’efficacité énergétique d’Oujda (IFMEREE), l’Institut de formation à l’industrie automobile de Casablanca (IFMIAC), l’Institut de formation pour l’industrie automobile à Kenitra (IFMIAK) et l’Institut de formation à l’industrie automobile de Tanger (IFMIAT).

«Notre vision est un monde où tous les jeunes mènent une vie heureuse et épanouissante, sont pleinement préparés pour le monde du travail et sont inspirés à jouer un rôle actif dans la société. Notre mission est de fournir une éducation de haute qualité aux compétences de vie qui aide les jeunes à avancer avec confiance dans l’avenir, avec les compétences dont ils ont besoin pour s’épanouir dans la vie, le travail et la société», a déclaré à l’occasion Tony Reilly, directeur du British Council Maroc. Taqddam a été piloté, ces deux dernières années, parallèlement au programme scolaire de l’Institut de formation aux métiers de l’automobile (IFMIA) avec 700 élèves et plus de 50 enseignants. Il s’agit d’un programme régional qui a pu être mis en oeuvre avec plus de 500 écoles et collèges à travers le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, offrant des cours, des ateliers et des projets d’action sociale pour développer des compétences générales. Il est désormais actionné dans huit pays, dont le Bahreïn, l’Égypte, le Koweït, le Maroc, Oman, le Qatar, les Émirats Arabes Unis et le Royaume-Uni.

En raison de la pandémie de Covid-19 et à la fermeture d’écoles, de collèges et d’universités à travers le monde, le British Council avait décidé de reporter tous les ateliers de Taqaddam jusqu’à nouvel ordre. Pour l’heure, deux ateliers ont déjà été organisés en ligne aux Émirats Arabes Unis, en Égypte et au Koweït. Au Maroc, ce dispositif pédagogique s’étalera sur trois mois en ligne. Il portera sur une formation aux enseignants, une mise à disposition de ressources reposant sur l’application Taqaddam Life Skills et une série de webinaires et d’ateliers en ligne à l’aide de Microsoft Teams et Zoom. 91,2% des jeunes ont déclaré que les ateliers en ligne ont exprimé leur satisfaction. «La formation aux compétences générales de Taqaddam a été une expérience de vie formidable, elle nous a permis de collaborer et de travailler ensemble afin d’atteindre nos buts et objectifs personnels et professionnels. Nous avons beaucoup appris à communiquer plus efficacement les uns avec les autres et à être dotés des compétences nécessaires pour nous exprimer plus clairement et plus efficacement.

Merci à l’équipe de Taqaddam pour cette opportunité», témoigne Chakir Abdelghafour, étudiant à l’institut IFMIA. «Les compétences générales acquises dans la formation Taqaddam ont permis à nos étudiants de «sortir des sentiers battus» à la fois de manière créative et critique. En utilisant ces compétences, ils pourront évaluer leurs options, prendre des décisions éclairées, ce qui les rendra plus susceptibles d’atteindre leur potentiel», rajoutera Zakaria Elgouni, enseignant à l’institut IFMIA.

Les bénéfices attendus

1   Augmentation de la conscience de soi
  Plus grand sentiment de confiance en eux-mêmes et en leur avenir
  Compétences de vie accrues, en particulier la créativité, la pensée critique et la collaboration
4   Une confiance et une capacité accrues pour le leadership social et l’action
 5  Une plus grande appropriation, des compétences et des outils pour un développement personnel continu.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *