Reda Halib : «Le Wagon a boosté ma carrière d’entrepreneur»

Reda Halib : «Le Wagon a boosté ma carrière d’entrepreneur»

Entretien avec Reda Halib, cofondateur et directeur général d’Allo Garant

Reda Halib, serial tech entrepreneur, est lauréat de la première promotion du Wagon Casablanca. Après une carrière de 7 ans au sein d’un cabinet de conseil technique, ce double diplômé en ingénierie de l’université Pierre et Marie Curie et en entrepreneuriat de l’EMLyon Business School, a eu le privilège d’être mentoré par le VP de Goldman Sachs lors de sa formation au sein de la Startup School de Y Combinator. Ce qui l’a poussé à faire Le Wagon c’est cette nécessité de pouvoir «prototyper toutes ses idées» et lancer des MVPs en quelques jours. Il décida avec sa femme de tout plaquer pour lancer leur startup Winwinly au sein de Collision Conference à Toronto devant M. Trudeau en tant que l’une des startups canadiennes les plus en vogue. Après avoir été accepté au prestigieux founders programme de Station F, il se réinstalla à Paris pour disrupter l’écosystème des achats de billets d’avion en B2C. Après avoir été à deux doigts de signer un gros deal avec la Royal Air Maroc, la Covid lui barra la route et il se retrouva coincé pendant 110 jours à Casablanca avec toute sa famille. Après quelques séances de brainstorming avec son meilleur ami, il décida de lancer Allo Garant avec comme mission de se porter garant auprès des bailleurs pour tous les étudiants et salariés africains qui s’installent en France. Le dénominateur en commun de toutes ses aventures entrepreneuriales est indéniablement cette capacité à être totalement indépendant techniquement parlant, ce qui est considéré comme un avantage non négligeable dans un cycle itératif
à la Lean Startup.

ALM : Au vu de votre parcours, vous êtes un entrepreneur et vous avez lancé pendant le confinement « Allo Garant ». Où en êtes-vous aujourd’hui?

Reda Halib : La complémentarité de notre Dream Team nous a permis de vite déployer www.allogarant.com et de prouver le concept durant l’été 2020. Dans un contexte sanitaire difficile, la rapidité d’exécution couplée à des chiffres honorables ont convaincu l’accélérateur à dimension africaine H. Seven de nous retenir dans leur programme Innov Idea porté par la CCG. Depuis janvier, nous avons étoffé notre offre avec le lancement de la chasse d’appartements pour nos clients premium qui préfèrent louer à leurs enfants sans stress et «à distance».

Qu’est-ce qui vous a poussé à faire un bootcamp sur le coding? Pourquoi la nécessité d’apprendre à coder pour un entrepreneur?

L’ambition de pouvoir «prototyper toutes ses idées » en totale autonomie et de pouvoir lancer des MVPs (Minimum Viable Product) en quelques jours ont été les principales raisons qui m’ont poussé à apprendre à coder. Un entrepreneur doit pouvoir lancer la solution très vite afin de tester le plus rapidement possible la réaction du marché et être sûr qu’il répond à un besoin réel. S’il doit faire appel à un développeur avec toute l’énergie que cela implique en termes de sourcing, NDA, lui expliquer les user stories à implémenter et attendre sans tester, il perd du temps et de l’argent qu’il aurait pu exploiter à améliorer progressivement son MVP (Minimum Viable Product) en fonction des feedbacks de ses premiers utilisateurs.

Pourquoi avez-vous choisi Le Wagon ?

J’ai toujours été défavorable aux méthodes classiques d’enseignement surtout quand il s’agit de cours de programmation, ce n’est pas intuitif et compliqué pour ceux qui n’ont pas fait de spécialité SI. Quand on assiste à un meetup Le Wagon et qu’on s’aperçoit qu’au bout de deux heures, nous sommes capables de créer «from scratch» et de manière totalement ludique une landing page en HTML/CSS, on se dit que finalement c’était clairement un problème de méthodologie. Contrairement aux parcours classiques d’enseignement, Le Wagon nous apprend à lancer de vraies applications après quelques semaines de cours intensifs et nous donne accès à une communauté et à des opportunités à l’international.

Qu’est-ce qui a changé pour vous après Le Wagon, et qu’avez-vous appris ?

Le wagon a boosté ma carrière d’entrepreneur car il m’a permis d’avoir l’assurance nécessaire pour lancer toutes mes startups sans le stress de devoir à tout prix trouver le fameux cofondateur technique (CTO), un profil très rare de nos jours. J’ai appris non seulement les bases nécessaires pour lancer un MVP fonctionnel mais aussi toutes les étapes à suivre pour lancer un produit en cycle itératif à la Lean Startup.

Quelques mots sur la communauté Le Wagon ?

J’ai le privilège de faire partie de plusieurs communautés slack dont Station F, Startup School by Y Combinator et H. Seven mais celle du Wagon est indéniablement la plus active. En tant qu‘Alumni, nous avons vraiment l’impression de faire partie d’une famille qui ne cesse de grandir dans les quatre coins du monde.

Que conseillez-vous aux entrepreneurs comme vous ?

De nos jours, le monde bouge tellement vite qu’il faut sans cesse apprendre, désapprendre et réapprendre. Donc, investissez sur vous-même et votre retour sur investissement n’aura aucune limite.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *