Accueil Emploi ReKrute décode et livre le baromètre annuel
EmploiUne

ReKrute décode et livre le baromètre annuel

Les plus gros recruteurs du marché et les profils les plus convoités

Tendance : Le secteur informatique arrive encore en tête de lice cette année avec des exigences de séniors en termes de recrues. Viennent ensuite les établissements bancaires. Les offres d’emploi y ont été multipliées par trois.

Le secteur informatique préserve la première place de recruteur, avec une croissance de la demande de 8%. Les institutions bancaires ont triplé leur demande en 2022, devenant le 3ème plus gros secteur recruteur du marché alors qu’il était auparavant en stagnation. Selon l’analyse des experts de ReKrute, «les métiers de la banque gagnent 6 places dans le classement des fonctions les plus demandées en 2022 et se positionnent en 3ème place dans le Top 10 ». Il est ressorti, également, du dépouillement des résultats que «les recruteurs favorisent les candidats plus qualifiés et plus expérimentés contrairement aux années passées ».

L’IT demeure, en particulier, un secteur en quête de profils expérimentés. 7 profils demandés sur 10 doivent justifier de 3 à 10 ans d’expérience.
Bref, les centres d’appel et l’informatique demeurent les deux plus gros recruteurs. Le secteur de l’informatique préserve la première place avec une croissance de 42% par rapport à 2021 en nombre de postes ouverts. Il aura ainsi généré 17% des postes ouverts en 2022 au lieu de 12% seulement en 2021. Pour ce qui est du domaine bancaire, les postes ouverts, cette année sont passés de 4% en 2021 à 12% en 2022. A l’issue de la remontée des données statistiques, il est ressorti que les fonctions les plus demandées en termes d’annonces sont l’informatique et l’électronique avec 34%, les métiers du call center (11%), ceux de la banque (5%), de la gestion-comptabilité-finance (5%), des RH-personnel-formation (5%), du commercial-vente-export (5%), de la gestion projet-études-R&D (4%), de la production-qualité-sécurité-maintenance (3%), des achats-supply chain (3%) et enfin de l’audit-conseil (3%).

Le classement fait état, par ailleurs, de l’entrée de deux nouvelles fonctions, cette année, en l’occurrence la fonction achats-supply chain et de l’audit-conseil. Celles rattachées aux télécoms et à l’enseignement n’y figurent par contre plus. La fonction informatique représente le tiers des plus demandées. Les métiers du call center, passant en second, ne sont pas aussi demandés en 2022 (11% des annonces diffusées) qu’en 2021 (21%). Et c’est la fonction «métiers de la banque» qui signe la nouveauté de ce classement qui a presque doublé, se classant au Top 3.

Concernant les profils recherchés, les détenteurs d’un Bac+5 sont les plus convoités par les recruteurs, en 2022, comme en 2021. La demande s’est élevée à 60% de la demande des recruteurs, alors qu’ils représentaient 53% seulement en 2021. «Cette augmentation a été enregistrée au détriment des Bac- Bac+2 qui ne représentent aujourd’hui que 19% de la demande alors qu’en 2021, ils représentaient 28%. La demande des Bac+3 et des Bac+ 4 a connu une légère hausse aussi : 20% en 2022 vs 18% en 202», expliquent les analystes du baromètre.

C’est le titre de la boite

Recrutement : le secteur de l’informatique décrypté
Zoom.   Cette année encore, les recruteurs ont été plus actifs dans le secteur de l’IT, qui reste le deuxième plus grand recruteur du marché. La fonction « Informatique / Électronique» domine le classement des fonctions les plus demandées avec un pourcentage de 83%. Cependant, la fonction, RH / Personnel / Formation a fortement intéressé les recruteurs dans le secteur de l’IT en 2022, puisqu’elle occupe la 2ème place cette année au lieu de la fonction Télécoms / Réseaux. L’informatique demeure un secteur friand de cadres séniors. 7 profils demandés sur 10 doivent avoir de 3 à 10 ans d’expérience. Les profils juniors (moins de 3 ans d’expérience) ne représentent que 29% des profils recherchés. Quant au niveau d’études, les recruteurs dans le secteur de l’IT ont favorisé les Bac+5 (80% des postes) au détriment des Bac – Bac+2 qui ont perdu 3 points en 2022 (3% en 2022 vs. 7% en 2021).

Articles similaires

Commission des investissements : Des projets de plus de 28 MMDH approuvés vendredi

12 projets de conventions et 14 avenants ont été examinés ainsi que...

Dévoilé à l’occasion de sa journée mondiale : Un ouvrage inédit sur les enjeux numériques pour la douane

Les cyberfraudeurs réagissent très rapidement aux évolutions des législations, des règlements et...

Agriculture durable : Les avancées du Maroc en matière de micro-irrigation présentées à Dakhla

Micro-irrigation  » Cette rencontre internationale, scientifique et technique constitue l’occasion pour de...

Adoption de lois, les parlementaires mettent le turbo

La session parlementaire d’automne sera bientôt clôturée Parlement.» C’est une course contre...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie